ERASMUS : MON BILAN 6 ans plus tard

29 janvier Emilie Nanty

My Travel Background : Erasmus en Irlande, mon bilan 6 ans plus tard

J’avais envie de faire une petite parenthèse sur le blog pour vous parler d’Erasmus. Je tenais déjà ce blog à l’époque, mais pas dans sa forme actuelle. Je n’ai donc pas vraiment écrit sur cette expérience, qui, on peut le dire, a changé ma vie. Voilà 6 ans aujourd'hui, jour pour jour, que j’ai pris l’avion à Luxembourg en direction de Dublin. 6 ans plus tard, voici mon bilan personnel, avant, pendant et après Erasmus ! 


ERASMUS, qu'est-ce-que c'est? 


Le programme Erasmus a été créé en 1987. Il fête cette année ses 30 ans. C’est un programme européen favorisant la mobilité et la coopération entre différents pays. Erasmus + se décline en 3 actions : la mobilité à des fins d’apprentissage, la coopération pour l’innovation et l’échange de bonnes pratiques et le soutien à la réforme politique (renforcement des outils et instruments mis en place pour faciliter la mobilité en Europe ainsi que la coordination entre les Etats membres de l'Union). On ne le sait pas souvent, mais le programme s’adresse autant aux étudiants qu’aux enseignants. 


Erasmus, c’est 5 millions d’étudiants bénéficiaires
depuis le lancement en 1987 ! 



My Travel Background : Erasmus en Irlande, mon bilan 6 ans plus tard, 30 ans Erasmus
Plus d’informations sur le programme Erasmus + par ici.


ERASMUS, une aventure humaine


Erasmus, c’est avant tout une aventure humaine. C’est partir loin de chez soi, à l’aventure. Bien sûr, le programme Erasmus offre un cadre, puisqu'on choisit son pays, son université, ses cours, mais il faut malgré tout apprendre à se débrouiller seul dans un nouveau pays, apprendre une nouvelle culture, découvrir une nouvelle langue... 

Ma décision de partir s’est faite très rapidement. J’ai demandé à partir en Erasmus en novembre, début décembre mon dossier a été accepté, fin janvier, le départ. Je n’ai pas vraiment eu le temps de réfléchir à tout ce que ce changement allait impacter. J’ai passé mes partiels, j’ai fait ma valise, et 2 jours après, je suis partie.  


My Travel Background : Erasmus en Irlande, mon bilan 6 ans plus tard


La courbe d’adaptation


Comme dans tout changement, on passe forcément par différentes phases : la « lune de miel » où l’on découvre quelque chose de nouveau, la « désorientation » et la « prise de conscience », où l’on se rend compte que ça y est, on y est, et on commence à paniquer, l’ « adaptation » et enfin, l’ « intégration », le moment où l’on est bien, et où l’on ne veut plus partir. En fonction de chaque personne, les phases sont plus ou moins longues, plus ou moins marquées.

Pour ma part, la phase de « prise de conscience » est apparue très rapidement : le soir même de mon arrivée. Comme tout s’est enchaîné très vite en France avant le départ, j’ai vraiment réalisé tout ce que cette expérience impactait une fois posée sur le sol irlandais. Je suis arrivée à l’aéroport, j’ai découvert ma première collocation, j’ai posé mes valises, je me suis assise sur mon lit, et j’ai pleuré. J’ai fait un skype avec mes parents, ils m’ont reboosté, et j’ai commencé à prendre les choses en main, pour ne pas me laisser envahir par la peur. Je suis sortie, je me suis promenée, et j’ai tout de suite rencontré de nouvelles personnes. Et voilà, la phase de doute était passée ! La seule fois où j’ai pleuré ensuite, c’était le jour du départ ^^ 


My Travel Background : Erasmus en Irlande, mon bilan 6 ans plus tard
L'un des 3 pubs mythiques du quartier de Temple Bar à Dublin. 

Lorsque l’on vit comme ça à l’étranger, on apprend beaucoup sur soi-même. Je vous disais en introduction qu'Erasmus a changé ma vie et c’est vrai. Je sortais d’une situation professionnelle (en alternance) très compliquée. J’avais perdu toute confiance en moi. En partant en Irlande, j’ai laissé derrière moi les moments douloureux, j’ai appris à me débrouiller seule et à me refaire confiance. J’ai appris l’anglais (que je ne maîtrisais pas du tout au départ), je me suis ouverte aux autres en allant vers eux, j’ai fait des rencontres, mais j’ai surtout beaucoup réappris sur moi-même. J’ai réappris de quoi j’étais capable, qui j’étais. Au fil des mois, mes blessures se sont cicatrisées. Je suis revenue plus forte.  

My Travel Background : Erasmus en Irlande, mon bilan 6 ans plus tard
Le Pont Samuel Beckett à Dublin


ERASMUS, le retour en France


Dans l’expérience Erasmus, c’est en fait le retour qui est le plus dur. Parce qu’on vit quelque chose de fort pendant un temps court. Quand je suis revenue, j’avais l’impression que mes 6 mois n’avaient jamais existé. Je suis revenue dans ma routine étudiante si rapidement, que cette période à l’étranger me paraissait presque irréelle. Mes envies avaient changé, je trouvais mes amis différents, on ne se comprenait plus forcément. Mais en fait, c’est moi qui avais changé. J’avais grandi, tout simplement.

Le retour a été compliqué, je ne vous le cache pas. Je tournais un peu en rond. Alors j’ai décidé de rejoindre l’association ESN Nancy. Elle fait partie du réseau ESN « Erasmus Student Network », et on trouve une antenne ESN dans chaque grande ville d’Europe. J’avais envie de prolonger encore un petit peu mon expérience, de continuer à rencontrer des personnes de toutes les nationalités, mais surtout, j’avais envie d’offrir à quelqu'un en France ce que moi j’avais reçu en Irlande. Un retour d’expérience, une ouverture d’esprit, et surtout de la joie. Beaucoup de joie ! Ça a été 2 ans de folie, et j’ai beaucoup appris ! Une transition en douceur entre la vie Erasmus, la vie étudiante, et… la vie professionnelle ! 


My Travel Background : Erasmus en Irlande, mon bilan 6 ans plus tard




ERASMUS, aujourd'hui, dans mon quotidien


Aujourd'hui, 6 ans plus tard, cette expérience est toujours bien présente dans mon quotidien. Une partie de moi est restée en Irlande, je crois. Je n’ai pas quitté ma bague irlandaise, le Cœur de Claddagh, depuis mon retour par exemple. Erasmus m’a transformée. Je me sens plus sereine, plus forte. J’ose m’imposer et donner mon avis. Ça peut paraître étrange, mais je n’y arrivais pas avant ! J’ai beaucoup plus confiance en moi, aussi.  

Et puis surtout, Erasmus est un gros plus sur le CV. Tout d’abord, cela atteste d’une bonne maîtrise de la langue anglaise, mais surtout d’une ouverture d’esprit et d’une adaptation rapide à toutes les situations. 


My Travel Background : Erasmus en Irlande, mon bilan 6 ans plus tard
J'ai étudié au DIT (Dublin Institute of Technology).  


Voici en quelques mots comme je résumerais l’avantage d’Erasmus : 
      -  partir loin de chez soi ;
      -  apprendre à se débrouiller seul(e) et se faire confiance ;
      -  s'ouvrir au monde et à une autre culture ;
      -  apprendre une langue étrangère différemment ;
      -  faire des rencontres ;
      -  offrir un gros + sur son CV.

Si vous avez l’occasion de partir à l’étranger avec le programme Erasmus + ou avec tout autre type d’échange, je vous recommande à 100% de le faire. Ça fait peut-être peur au moment de partir, mais le jeu en vaut largement la chandelle ! 

My Travel Background : Erasmus en Irlande, mon bilan 6 ans plus tard
Slainte (santé) à la plus belle expérience de ma vie !




ERASMUS  À DUBLIN

J’ai choisi l’Irlande tout simplement parce que j’avais besoin d’améliorer mon anglais. J’avais de grosses lacunes dans la langue avant le départ, et, pour mon métier, c’était indispensable de bien parler anglais. 

DUBLIN, c'est idéal pour : 
      -  se retrouver dans une ville à taille humaine ;
      -  approfondir son niveau d'anglais (les Irlandais sont adorables et ils aiment l'accent français ^^) ;
      -  découvrir une culture et des paysages qui dépaysent vraiment ;
      -  profiter d'une vie étudiante multiculturelle qui bouge ;
      -  déguster une bonne Guinness devant un match de rugby ; 
      -  ne pas avoir à changer de monnaie (vive l'Euro !).