1 week-end à ZAGREB en CROATIE : mes immanquables


A quelques heures d’avion de la France, la capitale de la Croatie se visite facilement en 1 week-end. Zagreb est moins touristique que les villes de la côte dalmate et pourtant, elle mérite tout autant le détour. Le temps d’un week-end, vous aurez l’occasion d’avoir un bel aperçu de la richesse de la ville, vous pourrez vous promener dans la vieille ville, découvrir ses musées, et profiter des soirées festives et chaleureuses. Et puis si vous avez un peu plus de temps, vous éloignez un peu de la ville : la Nature n’est pas très loin et elle est si belle ! Je pense notamment aux lacs de Plitvice que mon guide croate surnomme “le plus beau parc du monde”. Rien que ça ! Nous reparlerons de Plitvice dans un prochain article mais pour l’instant : place à Zagreb, que j’ai découverte lors de mon voyage avec Interrail à travers l’Europe de l’Est.


La renommée de Zagreb se fait au XVIIIe siècle grâce aux nombreux ateliers artisanaux et foires commerciales. De riches nobles, de serviteurs du roi, de hauts représentants religieux ainsi que de marchands fortunés en provenance de toute l'Europe s'établissent à Zagreb. En 1868, Zagreb devient capitale du royaume de Croatie-Slavonie au sein de l'Autriche-Hongrie. Au XXe siècle, la ville devient la capitale de l'État indépendant de Croatie, et, en 1941, un satellite de l'Allemagne du Troisième Reich. Après sa libération, elle reste la capitale de la République de Croatie, membre de la République fédérative socialiste de Yougoslavie. Avec la dislocation de la Yougoslavie en 1991, c'est Zagreb qui est tout naturellement capitale de la République de Croatie. C'est le siège économique et administratif du pays, lieu où s'établissent le gouvernement et presque tous les ministères. Si vous souhaitez en apprendre plus sur la Croatie, rendez-vous sur cet article.



De par son histoire, Zagreb se divise en trois parties : la ville haute, plus ancienne et baroque ; la ville basse du XIXe siècle et la ville nouvelle, bâtie après 1945. Il est vraiment très agréable de se promener dans les jolies rues bordées de très nombreux bâtiments remarquables. Vous pouvez visiter tout à pied d’ailleurs, le cœur de ville n’est pas très grand. Vous trouverez dans cet article mes immanquables pour découvrir la capitale croate en 1 week-end.


Visiter la Cathédrale l’Assomption de Zagreb


Édifice immanquable de Zagreb, la Cathédrale de l’Assomption a un passé plutôt mouvementé. Sa construction débute en 1093. Elle sera ensuite détruite par les Tatars et les Mongols en 1242. Elle sera ensuite fortifiée vers la fin du XVe siècle et une tour de guet sera construite au XVIIe siècle en raison de la menace ottomane. En 1880 la cathédrale est gravement endommagée par un violent tremblement de terre. La nef centrale et le clocher sont alors complètement détruits. Elle sera reconstruite, et intègre la création de deux flèches encadrant la façade. 




Infos pratiques : la cathédrale est ouverte de 10h à 17h du lundi au samedi, de 13h à 17h le dimanche. 


Découvrir l’église Saint-Mark


Autre édifice important à Zagreb : l'église Saint-Marc. Cette église paroissiale que l’on retrouve sur toutes les photos de Zagreb, se situe sur la place Saint-Marc, dans la ville haute. A l'extérieur, c’est surtout la toiture de l’église qui attirera votre regard : posée en 1880, elle est composée de tuiles polychromes où figurent les armoiries de Zagreb (château blanc sur fond rouge) ainsi que le blason de l'unification des royaumes de Croatie, de Slavonie et de Dalmatie.




A l’intérieur, vous serez surpris par la simplicité de l'église et par l’atmosphère de paix qui y règne


Prendre de la hauteur depuis la tour Neboder


Si vous souhaitez prendre un peu de hauteur sur la ville, alors la tour Neboder / Zagreb 360° est faite pour vous ! Situé sur la place Ban Jelacic (la place principale), le plus haut gratte-ciel de Zagreb vous offre une vue à 360° sur la ville. Je vous conseille d’y aller juste avant que le soleil se couche pour profiter à la fois de la ville de jour et de nuit. Et puis si vous avez de la chance, vous profiterez peut-être d’un magnifique coucher de soleil !





Infos pratiques : Zagreb 360° se trouve dans la Tour Neboder. Celle-ci est ouverte de 10h à 20h le lundi, de 10h à 15h et de 18h30 à 22h le mardi, de 10h à 17h le mercredi, de 10h à 22h le jeudi, de 10h à 23h le vendredi et le samedi, de 10h à 22h le dimanche. L’entrée coûte 60kn, soit environ 8€. 


Déguster des produits locaux au marché de Dolac


Si vous souhaitez découvrir le Zagreb traditionnel, je vous conseille de vous rendre au marché de Dolac pour vous mêler aux habitants. Les producteurs locaux y vendent quotidiennement fruits et légumes frais, viandes et poissons. C’est un endroit unique situé, juste en face de la cathédrale. On lui donne le nom de « ventre de Zagreb », car on peut y trouver des produits de toute la Croatie. En été, le marché s’abrite sous les parasols rouges qui confèrent à la place un air vraiment chaleureux ! 





Flâner dans les rues du centre-ville


Le mieux pour découvrir Zagreb est de se perdre dans les jolies rues du vieux Zagreb. Ruelles pavées, escaliers, vieilles demeures pleines de charme, vues imprenables sur la ville, maisons colorées, tours médiévales, palais baroques… Vous serez forcément sous le charme ! Dans la ville haute, visitez les quartiers Kaptol et Gradec et ne manquez pas quelques monuments incontournables :
    -  Le pont de pierre (Kamenita vrata) : c’est l’un des monuments les plus remarquables de la ville haute de Zagreb. Il a été construit au 13ème siècle et son aspect actuel date du 18ème siècle. Le lieu est assez particulier, et nombreux sont les Croates à se rendre sous le pont pour prier. 
    -  La place principale Ban Josip Jelacic : c’est la place centrale et aussi la plus grande de Zagreb. En son centre se trouve une statue équestre. Au départ, elle était dirigée vers le Nord, pour faire face aux envahisseurs hongrois. Elle a ensuite été démontée pendant la période de la Yougoslavie. Depuis 1991, la statue a retrouvé son emplacement d'origine mais, cette fois-ci, elle est dirigée vers le Sud !








Voyager dans un funiculaire un peu particulier


Si ce funiculaire est si particulier, c’est parce que sa structure est la même depuis sa construction ! Vous pouvez l’emprunter pour vous rendre de la ville haute à la ville basse et inversement… mais vous pouvez choisir de descendre à pied car il n'est long que 66m (est-ce le plus petit du monde ? ahah). 




Infos pratiques : le funiculaire est ouvert de 6h30 à 22h. Il y en a une toutes les 10 minutes. Le trajet dure 64 secondes et le prix est de 5kn (environ 0,67€).



Tomber amoureux au Musée des relations rompues


A Zagreb se trouve l’un des plus originaux musées que j’ai pu visiter : le musée des cœurs brisés ! Ce petit musée expose des effets personnels laissés par l’un des deux amoureux à la suite d’une relation brisée, ainsi que des témoignages d’amour du monde entier. Chaque objet est accompagné d’une note descriptive. A voir si vous avez un petit peu de temps, ou si, comme moi, la pluie s'invite durant une après-midi ! 




Infos pratiques : 2 de la rue Ćirila i Metoda. Le musée est ouvert de 9h à 22h30. L’entrée coûte 30kn (environ 4€).


Se faire peur dans le Musée de la Torture


Un autre musée à visiter si vous avez un petit peu de temps : le Musée de la Torture (Tortureum). Certes, le thème n’est pas des plus joyeux, mais le musée, bien que petit, est très bien fait. J’ai appris beaucoup de choses sur les outils de torture et la torture elle-même, et , et j’ai surtout pris conscience de la nature terriblement cruelle de certains êtres humains… 




Infos pratiques : le musée se trouve au 1er étage, au Tkalčićeva 13. Il est ouvert de 11h à 19h tous les jours. L’entrée coûte environ 5€.


Se promener dans le jardin botanique


Autre lieu que je vous recommande de visiter à Zagreb : le jardin botanique. Fondé en 1889 par le professeur Antun Heinz de l'université de Zagreb, il fait aujourd'hui partie de la faculté de Sciences Naturelles et de Mathématiques. Ce jardin de 5 hectares abrite plus de 10 000 espèces de plantes venues du monde entier et principalement d'Asie (ainsi qu’un joli petit pont rouge !)





Découvrir le Théâtre National Croate


Un bâtiment vraiment magnifique : celui du Théâtre National Croate (Hrvatsko narodno kazalište). Fondé en 1940, ce théâtre a vu se produire de grands artistes croates et étrangers. Faites le détour, ne serait-ce que pour adorer son imposante architecture et le détail de sa façade !





Se promener dans le Art Park


Enfin, je vous conseille de passer par le Art Park, en allant de la ville basse à la ville haute par exemple. Ce parc est le 1er parc de street art de Croatie. Les premières œuvres sont apparues en 2016, de nombreuses autres voient le jour chaque année. Se relaxer dans un lieu calme au milieu de créations artistiques : que demander de plus ?






INFOS PRATIQUES :


HÉBERGEMENT : j’ai séjourné au Kaptol Hostel, un hôtel qui se trouve juste en face de la cathédrale de Zagreb. Il est donc très bien situé, et est très confortable. L’accueil et le petit déj’ sont parfaits, et il y a une salle commune pour rencontrer d’autres voyageurs ! Bref, un hôtel que je vous recommande ! 



TRANSPORTS : côté transports, Zagreb peut facilement se découvrir à pied. Vous le verrez, le centre-ville est relativement petit, et tout est facilement accessible. Si vous séjournez dans le centre-ville et que vous êtes un petit peu chargé, la gare peut vous paraître un peu loin (environ 30min de marche), alors faites comme moi : prenez le tram pour rejoindre votre hôtel pour 4kn (environ 0,50€). 

BUDGET : voici une idée de budget pour 2 journées + 2 nuits à Zagreb.






Pint it !


Et si vous épingliez cet article pour le garder bien au chaud, et le retrouvez plus facilement ? Je suis moi aussi une grande fan de Pinterest pour préparer mes voyages !




Que visiter en 1 week-end à BUDAPEST en HONGRIE ?

My Travel Background : 1 week-end à Budapest en Hongrie
Le Parlement de Budapest le long du Danube
Budapest (à ne pas confondre avec Bucarest en Roumanie) est une destination pleine de surprises, parfaite pour un long week-end. Pour ma part, j’ai eu l’occasion de découvrir cette jolie ville durant mon road trip avec Interrail (cliquez ici pour en savoir plus). C’était en été, mais j’y reviendrais bien volontiers en hiver pour découvrir la magie du marché de Noël. Cette capitale au cœur de l’Europe est relativement peu chère, et il est impossible de s‘y ennuyer tant il y a de choses à découvrir. Dans cet article, je vous propose 10 lieux incontournables pour visiter la ville en 2 jours ! 


My Travel Background : 1 week-end à Budapest en Hongrie
Vue sur le Parlement de Budapest depuis le Mont Gellert
Budapest, située elle aussi au bord du Danube (comme Bratislava et Vienne, est issue de la fusion de deux villes en 1873 : Buda et Pest. Comme toutes les capitales européennes, Budapest a une histoire mouvementée : épicentre de la révolution hongroise en 1848, de la République des conseils de Hongrie en 1919, de l'opération Panzerfaust en 1944, de la bataille de Budapest en 1945 et de l'insurrection en 1956. En 1989, à la suite de manifestations répétées, le pouvoir communiste tombe, laissant place à une démocratie parlementaire. Je vous parle un peu plus en détail de la Hongrie dans cet article.

Grâce à son riche passé historique, Budapest est considérée comme l’une des plus belles villes d’Europe et comme la « perle du Danube ». De nombreux lieux, comme le quartier du château de Buda, figurent au Patrimoine Mondial de l'UNESCO. Un autre lieu vaut le détour : le Parlement ! Alors vous vous en doutez, vous ne serez pas les seuls à visiter la ville… mais pas d’inquiétude : il y a assez de place pour tout le monde ;) 


My Travel Background : 1 week-end à Budapest en Hongrie
Vue sur le Danube depuis le Mont Gellert
Niveau communication, pas de problème, vous pouvez parler en anglais avec à peu près tout le monde, mais par contre, vous allez devoir échanger de l’argent car on utilise le forint hongrois à Budapest (éviter si possible de changer de l’argent à la gare de Budapest car ils prennent une commission assez impressionnante ! Les boutiques du centre-ville sont, apparemment, plus abordables). 



1. Le Parlement de Budapest


Il vaut à lui seul le déplacement à Budapest ! Ce monument est l’un des plus beaux qu’il m’ait été donné de voir (et de visiter). Le Parlement hongrois a été inauguré au début de XXe siècle et est le siège de l’Assemblée Nationale de Hongrie depuis 1902. Il s’organise autour d’un dôme central et ensuite, tout n’est que symétrie. Avec ses 18 000m², ses 68 m de long, ses 123 m de large, ses 10 cours intérieures, ses 13 ascenseurs, ses 27 portes, ses 29 escaliers et ses 691 pièces, c’est l’un des plus grands parlements d’Europe. La façade du Parlement est de style néo-gothique. Le travail de la pierre est si minutieux que l’on a l’impression que le Palais est fait de dentelle. L’intérieur est tout aussi impressionnant, avec des pièces gigantesques en marbre et dorures. Vous ne pouvez être qu’époustouflé devant tant de beauté, et je vous recommande vraiment de le visiter (même si l’attente peut être longue pour réserver les places).


My Travel Background : 1 week-end à Budapest en Hongrie - Le Parlement de Budapest
Le Parlement de Budapest

My Travel Background : 1 week-end à Budapest en Hongrie - Le Parlement de Budapest
A l'intérieur du Parlement de Budapest

Infos pratiques
: visite guidée en français à 11h et 13h30, 2 400Ft (environ 7,50€). Possibilité d’acheter les tickets sur internet en avance, mais faites attention aux faux tickets).


2.Le château de Budapest et l'Église Saint Matthias


Le château de Buda, de son vrai nom Palais de Budavar, est le château historique des rois de Hongrie. Sa construction a débuté au XIVe siècle, mais il a été partiellement détruit par les bombardements de l’armée soviétique en 1945. Sa reconstruction débute dans les années 1960. La coupole, l'emblème de ce château, n'a pas été refaite à l'identique, mais elle a été remplacée par une version plus épurée aux courbes modernes. Aujourd'hui, le château de Buda abrite deux musées : la Galerie nationale hongroise et le Musée historique de Budapest. 


My Travel Background : 1 week-end à Budapest en Hongrie - Le Chateau de Budapest
Le château de Budapest depuis la Basilique Saint-Etienne

My Travel Background : 1 week-end à Budapest en Hongrie - Le Chateau de Budapest
Le château de Budapest
Le quartier tout autour du château est classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1987. L’un des monuments emblématiques de ce quartier est l'Église Saint-Matthias. Cette église a, à elle seule, une histoire bien mouvementée : elle a vu le couronnement de plusieurs souverains hongrois ; elle a été transformée en mosquée durant l'occupation ottomane jusqu'en 1686 ; elle a souffert dans de nombreux combats durant la libération du Buda ; sa crypte a été transformée en bunker par les Allemands durant la Seconde Guerre mondiale ; elle a vu le pape Jean-Paul II célébrer un office en 1991. En 1994, une bombe a explosé à côté d’elle, endommageant une partie de ses vitraux. 

Les toits de l’église attirent tout de suite l’œil : ils sont recouverts de tuiles vernissées multicolores, caractéristiques du style Sécession. Je n’ai malheureusement pas pu visiter l’intérieur de l’église car celle-ci était fermée, mais apparemment, c’est très beau ! 


My Travel Background : 1 week-end à Budapest en Hongrie - L'Eglise Saint-Matthias
L'église Saint-Matthias et ses magnifiques tuiles


Infos pratiques : ouverture de 9h à 17h, 1500Ft (environ 5€)


3. Le bastion des Pêcheurs


Voici l’un des lieux les plus photographiés de Budapest. C’est quasiment impossible de prendre une photo sans personne, ou alors il faut attendre longtemps, très longtemps (ou venir très tôt le matin) ! 

Le Bastion des Pêcheurs, nommé ainsi en raison d’une corporation de pêcheurs en charge de défendre le château, est une plateforme de style néo-gothique. Le bastion a été construit en 1905. De cette plateforme, on a une superbe vue sur le Danube et sur Pest ainsi que sur le Parlement. Le Bastion se trouve juste à côté de l'Église Saint-Matthias. Il est composé de 7 tourelles dont les formes coniques évoquent les tentes de Magyars (hongrois). Malgré son nom, le bastion n’a jamais joué de rôle défensif, il a surtout une fonction décorative. 


My Travel Background : 1 week-end à Budapest en Hongrie - Le Bastion des Pecheurs
Vue depuis les escaliers sur le Bastion des Pêcheurs

My Travel Background : 1 week-end à Budapest en Hongrie - Le Bastion des Pecheurs
Il faut être patient pour faire une photo sans personne !

Infos pratiques
: seul l’accès au 1er étage est payant de mi-mars à mi-octobre (environ 420Ft, environ 1,30€). Le reste est gratuit. 


4. Les différents ponts sur le Danube


11 ponts  traversent le Danube à Budapest, et tous ont leur spécificité et une beauté particulière. 2 sont des ponts ferroviaires, 7 sont des ponts routiers et les 2 derniers sont des ponts autoroutiers : tout est bien organisé à Budapest ! 

Certains ponts valent vraiment le détour, comme :
    -  le pont des Chaînes, qui est le pont le plus célèbre de la capitale. Il a été construit de 1842 à 1849. C’est le 1er pont permanent à relier Buda à Pest.
    -  le pont Élisabeth, qui porte le nom d'Élisabeth de Wittelsbach, plus connue sous le nom de Sissi, impératrice d'Autriche et Reine de Hongrie.
    -  le pont de la liberté (où vous pouvez faire de belles photos de tram), qui a été inauguré en 1896 à l'occasion des fêtes du millénaire de la Hongrie.


My Travel Background : 1 week-end à Budapest en Hongrie - Le Pont de la Liberté et le tram
Le Pont de la Liberté

My Travel Background : 1 week-end à Budapest en Hongrie - Le Pont de la Liberté et le Danube
Le Pont de la Liberté et le Danube


5. La citadelle de Budapest et le Mont Gellért


Le Mont Gellért surplombe la ville de Budapest avec ses 235 mètres de hauteur. Si vous avez le courage de monter tout en haut, il vous offrira une des plus belles vues de la ville. La montée n’est pas très compliquée (sauf quand il fait vraiment chaud et que l’on n’aime pas les escaliers…). Pour y monter, il faut partir des chemins devant l’hôtel Gellért (où se trouvent de très beaux bains thermaux). 

Tout en haut du mont, se trouve la statue de la Liberté de Budapest, qui n’a absolument rien à voir avec celle de New York ! Il s’agit d’une statue qui date de 1947 et qui a été érigée en souvenir de la « Libération » de Budapest par les troupes soviétiques. C’est l’une des dernières statues communistes encore en place. 


My Travel Background : 1 week-end à Budapest en Hongrie - Vue depuis le Mont Gellert
Vue sur Budapest depuis le Mont Gellert
Enfin, dernier élément en haut du Mont Gellért : la citadelle de Budapest. Elle a été construite après la répression de la guerre d'indépendance hongroise de 1848. Vous y trouverez un musée qui regroupe différentes expositions sur l’Histoire de Budapest. Vous pouvez aussi y visiter le bunker de la Citadelle dans lequel se trouve l’exposition sur le siège de 1944. 


6. Les bains thermaux de Budapest 


Les bains de Budapest… je suis sûre que vous en avez déjà entendu parler ! Budapest devient officiellement une ville thermale en 1934. Venir aux bains est partie intégrante du mode de vie à Budapest (même si, avec l’augmentation des tarifs, cela se perd de plus en plus). Il existe différentes catégories de bains dans la ville : 
    -  celle des bains turcs, comme les thermes Király et les thermes Rudas : ils sont structurés autour d'une piscine octogonale coiffée d'une coupole 
    -  celle des bains de l’époque de la monarchie austro-hongroise, comme les thermes Gellért et les thermes Széchenyi, de style Art nouveau. Les thermes Széchenyi sont l'un des plus grands complexes de baignade d'Europe et certainement les plus connus de Budapest. L'intérieur des bains date de 1913 et les piscines en plein air de 1927.


My Travel Background : 1 week-end à Budapest en Hongrie - Les bains Szechenyi
Les bains Szechenyi

Infos pratiques
: les bains Széchenyi son ouvert jusqu'à 22h, 4700 Ft (environ 15€)


7. La basilique Saint-Etienne de Pest


La Basilique Saint-Étienne (ou Basilique St Stephen) est la plus grande église catholique de Budapest. Sa construction a commencé en 1851. Dessinée initialement dans un style néo-classique, elle se caractérise par sa riche architecture et sa taille imposante. Les travaux de la Cathédrale prendront fin en 1905, soit 54 ans plus tard.


My Travel Background : 1 week-end à Budapest en Hongrie - La basilique Saint-Etienne de Budapest
Sur les toits de la Basilique Saint-Etienne
Je vous conseille de monter tout en haut de la coupole pour avoir une très belle vue à 360° sur Budapest, et notamment sur le Parlement, la colline de Buda et le Danube. L’intérieur de la cathédrale vaut aussi une petite visite, elle est richement décorée.


Infos pratiques : la Cathédrale Saint-Etienne est ouverte de 10h à 17h, l'entrée est gratuite. La Tour de la Cathédrale est ouverte de 10h à 18h30, 500ft (environ 1,6€). Vous pouvez y soit monter en ascenseur soit, si vous en avez le courage, en gravissant les nombreuses marches ! Le tarif est le même ;)


8. Le Marché central 


Si vous avez une petite faim, ou pas d’ailleurs, vous pouvez faire un petit tour dans le marché central. C’est le plus grand marché couvert de Budapest et son intérieur est plutôt impressionnant. Cet édifice, de style néogothique, est recouvert de céramiques aux multiples couleurs. Profitez-en pour traverser le Pont de la Liberté pour rejoindre l’autre rive du Danube !


My Travel Background : 1 week-end à Budapest en Hongrie - Le marché central
A l'intérieur du marché central

Infos pratiques :
ouverture de 6h à 17h le lundi, de 6h à 18h du mardi au vendredi, de 6h à 15h le samedi. Il est fermé le dimanche. 
Adresse : 1093 Budapest, Fővám tér 1-3.


9. La Grande Synagogue  


La Grande Synagogue se trouve dans l’ancien ghetto de Budapest. Elle est l’un des monuments les plus importants de Budapest. C’est la plus vaste synagogue d’Europe, et la deuxième du monde, après celle de New York. Prévoyez au moins 1h pour la visiter. L’Histoire y est prenante, et l’intérieur absolument magnifique ! 


My Travel Background : 1 week-end à Budapest en Hongrie - La Grande Synagogue
La Grande Synagogue

My Travel Background : 1 week-end à Budapest en Hongrie - La Grande Synagogue
L'intérieur de la Grande Synagogue
La Grande Synagogue a été construite entre 1854 et 1859 dans le style mauresque, inspiré principalement par les modèles musulmans d'Espagne (comme l'Alhambra par exemple). L’architecte de cette Synagogue étant catholique, on retrouve aussi quelques éléments d'aménagements chrétiens : le plan basilical, la table de lecture de la Torah qui se trouve au fond du bâtiment et non pas au milieu, une riche décoration ou encore la présence de deux chaires latérales. Au XXe siècle, la communauté juive représentait près de 20 % de la population budapestoise. Aujourd'hui, elle est réduite à un peu moins de 10 000 personnes. Malgré cela, il s'agit proportionnellement de la communauté la plus importante d'Europe. 


Infos pratiques : ouverture de 10h à 17h30, 3 000ft (environ 10€).


10. La Maison de la terreur 


Le dernier monument que je vous conseille de visiter est en fait un musée : la Maison de la Terreur. Ce musée retrace l’Histoire des régimes fasciste et communiste en Hongrie. Vous pouvez d’ailleurs commencer par cette visite en début de séjour pour un peu mieux appréhender l’histoire de Budapest et comprendre certaines particularités de la ville. Je vous préviens : ce n’est pas le musée le plus joyeux de Budapest, mais j’ai appris beaucoup de choses en parcourant les différentes pièces. Les membres du personnel ne sont pas toujours très accueillants (pas du tout même), mais le musée est très bien fait et l’Histoire est incroyablement bien mise en scène.


My Travel Background : 1 week-end à Budapest en Hongrie - La Maison de la Terreur
"Terror" sur la façade de la Maison de la Terreur

A l'intérieur de la Maison de la Terreur
Vous reconnaîtrez le musée de loin grâce à son toit un peu particulier, qui projette le mot « Terror » sur la façade du bâtiment (en fonction de l’inclinaison du soleil). 


Infos pratiques : ouverture de 10h à 18h (dernière entrée 17h30), 2 000ft (environ 6,4€).


INFOS PRATIQUES :


HÉBERGEMENT : L’hébergement que j’avais choisi était moyen, alors je ne vous le recommande pas forcément. Par contre, je peux vous conseiller de séjourner dans le quartier juif. C’est l’un des plus aminés de la ville.

TRANSPORTS : Pour les transports, je vous conseille de prendre une carte de métro pour la durée de votre séjour. C’est très accessible niveau prix (1650ft, environ 5,6€ pour 24h, tout illimité), et ça vous permettra de parcourir plus facilement Budapest (la ville est assez étendue). J’ai fait pas mal de visites à pied, mais j’avoue avoir été quand même contente de pouvoir prendre les transports en commun de temps en temps. D'ailleurs, vous pouvez en profiter pour prendre la ligne 1 : c’est l’une des premières lignes de métro d’Europe, et elle a gardé son côté traditionnel. 


My Travel Background : 1 week-end à Budapest en Hongrie - Metro de Budapest ligne 1
La ligne 1, l'une des plus ancienne d'Europe

BUDGET : voici une idée de budget pour 2 journées + 2 nuits à Budapest :


My Travel Background : 1 week-end à Budapest en Hongrie - Budget Budapest


Pint it !



Et si vous épingliez cet article pour le garder bien au chaud, et le retrouvez plus facilement ? Je suis moi aussi une grande fan de Pinterest pour préparer mes voyages !

My Travel Background : 1 week-end à Budapest en Hongrie

Chez DRACULA pour HALLOWEEN

My Travel Background : chez Dracula pour Halloween
Happy Halloween !! 
Cette année pour Halloween, je vous invite chez Dracula… Lorsque je lui ai rendu visite en septembre 2017, il m’a proposé de vous inviter à passer quelques jours en sa compagnie pour visiter son château et ses alentours. Vous êtes prêts pour un voyage au cœur de la Transylvanie, en Roumanie ? Je vous préviens : le voyage ne sera pas de tout repos… Dracula nous a concocté un petit week-end de festivités avant sa soirée d’Halloween… 

Avant le départ, je dois vous faire part de quelques règles à respecter durant ce week-end pour ne pas fâcher Dracula : merci de ne pas emporter d’objets et/ou de bijoux en argent, l’ail est interdit en sa présence tout comme les signes religieux, notamment les croix. Il est demandé de faire attention aux chauves-souris qui habitent dans le château et de veiller à bien fermer les rideaux avant le lever du soleil. Enfin, je dois vous prévenir : M. le Comte n’est pas un grand fan des selfies devant le miroir (surtout parce qu’il ne s’y reflète pas)… 


Dégustation de sang frais dans la forteresse de Rasnov


La région où Dracula habite, la Transylvanie, est l’une des régions qui composent la Roumanie. C’est une région montagneuse, délimitée à l’est et au sud par les montagnes des Carpates. Au cœur de ces montagnes se trouve la forteresse de Rasnov. Construite par les chevaliers Teutoniques au XIIème siècle afin de protéger la région des Carpates des invasions, Rasnov surplombe la ville et offre un panorama incomparable sur les montagnes des alentours. 


My Travel Background : chez Dracula pour Halloween - Forteresse de Rasnov
Vue depuis le haut de la forteresse de Rasnov
Dracula a passé un accord avec le seigneur des lieux : le Comte l’aide à défendre la forteresse en cas d’attaque, et en contrepartie, il peut venir quand il le souhaite chercher du sang frais. Et Dracula adoooore se promener entre les murs de la forteresse, allant de maison en maison pour trouver du sang frais. Le Comte a d’ailleurs décidé de nous convier en début de soirée à une petite dégustation de sang. D'après lui, les différents groupes sanguins ont des goûts différents… Le Comte aime aussi se confier sur ses passe-temps favoris : empaler tous ceux qui se dressent sur son chemin, jeter les païens dans le puits de la forteresse de Rasnov profond de 170m, infliger des cicatrices pires que celles de son ami Frankenstein… Il ne va pas falloir trop l'énerver durant notre séjour chez lui...


My Travel Background : chez Dracula pour Halloween - Forteresse de Rasnov
La forteresse de Rasnov

My Travel Background : chez Dracula pour Halloween - Forteresse de Rasnov
Vue sur les Monts Bucegi depuis Rasnov


Visite hantée du château de Peleș


La construction du château de Peles a commencé en 1873 sur demande du roi Carol I de Roumanie. Le château est construit juste à côté d’une centrale électrique, faisant ainsi de lui le premier château d'Europe à disposer de l'électricité. Durant la période communiste, Ceausescu interdit l’accès au château. Seul le personnel d’entretien était autorisé à entretenir le lieu. Après la révolution roumaine de 1989, le château est réintégré dans les circuits touristiques. De style néo-renaissance allemand, il se caractérise par des éléments en bois, des tourelles… L’ensemble est particulièrement réussi et je trouve ce château vraiment magnifique. L’intérieur est aussi très impressionnant et on y trouve des pièces surprenantes, comme la salle de théâtre. 


My Travel Background : chez Dracula pour Halloween - Château de Peles
Le château de Peles

My Travel Background : chez Dracula pour Halloween - Château de Peles
La façade du château de Peles
Dracula nous invite à le suivre pour visiter les 160 pièces du château. Je ne sais pas vous, mais moi j’ai l’impression que ce château est hanté… Je sens la chaleur diminuer dans le hall d’honneur, dont le plafond et les murs sont ornés de bois sombres et de vitraux ; j’ai l’impression d’avoir vu l’une des armures de la salle d’armes bouger ; j’ai entendu une musique mélodieuse mais je n’ai vu personne jouer avec les instruments dans le salon de musique ; et il m’a semblé apercevoir un fantôme dans le salon mauresque… brrrr 


My Travel Background : chez Dracula pour Halloween - Château de Peles
A l'intérieur du château de Peles

My Travel Background : chez Dracula pour Halloween - Château de Peles
La salle d'Arme du château de Peles

My Travel Background : chez Dracula pour Halloween - Château de Peles
A l'intérieur du château de Peles



Décapitation de sorcières à Brasov


Brasov est un vrai coup de cœur ! Cette ville située au cœur des montagnes est la plus grande station de ski de l’Europe de l’Est. Plusieurs monuments majeurs se trouvent dans la ville, comme l'Église noire, une église de style gothique construite par la communauté germanique. On peut y découvrir une cloche de 6 tonnes et le plus grand orgue d’Europe de l’Est.  

La place principale, la place du Conseil (Piața Sfatului en roumain), accueille des marchés depuis 1364. Elle est entourée de maisons du XVIIIe et XIXe siècles, dont la plupart sont des monuments historiques. Au cœur de la place, vous pouvez admirer l’ancienne Maison du Conseil (la Casa Sfatului), construite en 1420 et qui abrite aujourd'hui le musée d’histoire du comté. 


My Travel Background : chez Dracula pour Halloween - Brasov
L'ancienne Maison du Conseil sur la place du Conseil

My Travel Background : chez Dracula pour Halloween - Brasov
L'Eglise Noire

Cette nuit, nous allons chercher nos costumes pour la fête d’Halloween du Comte à Brasov. Dracula apprécie particulièrement cette ville, notamment pour son pilori qui se trouve au milieu de la place principale. Chaque jour, des sorcières y sont punies, humiliées et décapitées. Dracula nous explique qu’il est toujours discret, et comme c’est un grand charmeur, il ne se trahit jamais. Le Comte a toujours une apparence très séduisante, et il adore être bien habillé pour ses soirées. Quel costume allez-vous choisir ? Je vous déconseille fortement de choisir un costume de loup-garou... 


My Travel Background : chez Dracula pour Halloween - Brasov
Les jolies maisons de Brasov (et les lettres façon Hollywood)



Festivités d’Halloween au château de Bran


Le château de Bran est surtout connu comme le château de Dracula. Il a été construit au XIIIe siècle par les chevaliers Teutoniques. Il a ensuite appartenu à la famille des Habsbourg en 1699, puis à la reine Marie en 1927, puis de nouveau à la famille des Habsbourg en 2006. Dans ce château se trouvent des passages secrets, comme celui entre deux étages ou encore le tunnel qui relie la fontaine du jardin intérieur à la base du château. A qui servaient ces passages secrets ? Dracula garde le secret ! 


My Travel Background : chez Dracula pour Halloween - Château de Bran, Château de Dracula
Bienvenue chez Dracula, au château de Bran
Une fois de retour au château avec nos costumes, nous aidons Dracula en assurer la décoration pour Halloween : citrouilles maléfiques, araignées venimeuses, chauves-souris baveuses, chaudrons magiques, cercueils et autres pierres tombales prennent place dans le château. Au menu, le Comte a prévu des os humains, des citrouilles aux vers de terre, des œufs de poules zombies, du vomi de chauves-souris et bien sûr, du sang frais comme boisson… miam miam ! Les 12 coups de minuit sonnent : sorcières au teint verdâtre, fantômes, zombies aux yeux exorbités et autres démons se pressent pour arriver au château. Que la fête d’Halloween commence ! Joyeux Halloween à toutes et à tous !


My Travel Background : chez Dracula pour Halloween - Château de Bran, Château de Dracula
A l'intérieur du château de Bran

My Travel Background : chez Dracula pour Halloween - Château de Bran, Château de Dracula
Le bureau de Dracula dans son château de Bran

My Travel Background : chez Dracula pour Halloween - Château de Bran, Château de Dracula
A l'intérieur du château de Bran


Infos pratiques :


Comment se rendre sur les traces de Dracula ?
J’ai séjourné à Brasov et j’ai pris une excursion à la journée pour visiter les 3 lieux : le château de Peleș, le château de Bran et la forteresse de Rasnov. Je ne voulais pas louer une voiture pour 1 seule journée, cette solution était donc plus pratique pour moi. Nous étions un petit groupe de 4 personnes, ce qui était plutôt agréable ! Par contre, nous n’avons pas passé beaucoup de temps à visiter les différents lieux. 


Excursion réservée avec The Land Of Dracula : 155lei (environ 34€). Départ directement depuis l’hôtel. Ce tarif ne comprend pas le repas de midi ni les différentes entrées. Comptez en tout environ 280ron (environ 60€). 

Tarif des différentes visites : 
    -  Peleș Castle : 30lei (entrée) + 35lei (photo) - 6,5€ + 7,5€ (je n’ai pas pris l’option photo mais oh… j’ai pu faire des photos quand même ! De manière générale, je vous conseille de ne pas prendre l’option photo en Roumanie. Je me suis fait avoir au Palais du Parlement de Bucarest).
    -  Dracula’s Castle : 35lei - 7,5€ (entrée + photo)
    -  Rasnov Fortress : 12lei - 2,6€


My Travel Background : chez Dracula pour Halloween - Château de Bran, Château de Dracula
Croix à l'entrée du château de Bran

Où dormir à Brasov ? 
J’ai séjourné à la Casa Samurai. Elle est située à mi-chemin entre le centre-ville et la gare de Brasov. C’est le meilleur rapport qualité/prix que j’ai trouvé et je n’ai pas du tout était déçue par mon séjour. Les chambres sont confortables, l’accueil est agréable et le petit déjeuner est correct.


Prix de la chambre : 120lei - 26€ // Prix du petit déj’ : 18lei - 3,86€ à ajouter prix de la chambre 
My Travel Background : chez Dracula pour Halloween - Château de Bran, Château de Dracula
La cours du château de Bran

Dracula a-t-il habité le château de Bran ? 

Nul ne peut répondre à 100% à cette question, mais a priori, non. (Désolée de casser le mythe). Le personnage de Dracula a été inventé en 1897 par l’écrivain irlandais Bram Stoker. Le nom de « Dracula » viendrait du prince de Valachie Vlad Dracul. Le reste du mythe de Dracula dérive des légendes et des croyances populaires répandues dans toute la Transylvanie. Quant au château de Bran, c’est le seul château de Transylvanie qui corresponde à la description du château de Dracula dans le livre de Bram Stoker...




Pint it !


Et si vous épingliez cet article pour le garder bien au chaud, et le retrouvez plus facilement ? Je suis moi aussi une grande fan de Pinterest pour préparer mes voyages !

My Travel Background : chez Dracula pour Halloween