2 jours autour du LAC MYVATN en ISLANDE

My Travel Background : 2 jours autour du lac Myvatn en Islande

Situé dans le Nord-Est de l’Islande, le lac Myvatn et ses alentours offrent une activité volcanique exceptionnelle. On peut aussi y observer de nombreux oiseaux. Le lac Myvatn est le 4ème lac d’Islande. Il mesure 38 km² et seulement 4,5 mètres de profondeur. C’est une réserve naturelle depuis 1976. 

My Travel Background : 2 jours autour du lac Myvatn en Islande - Carte

Pour visiter et profiter pleinement des trésors du lieu, 2 jours, c’est peu. Honnêtement, il faudrait passer au moins 4 jours pour pouvoir observer tranquillement la richesse de la nature tout autour du lac tellement y a à voir, à faire, à découvrir ! Nous n’avions que 2 jours dans notre programme, mais nous avons pu découvrir un maximum de lieux quand même ! 

My Travel Background : 2 jours autour du lac Myvatn en Islande - Cratère Hverfjall
Le cratère du volcan Hverfjall



Les cascades de Dettifoss et Selfoss

Premier arrêt à proximité du lac : les cascades de Dettifoss et de Selfoss. Elles se trouvent toutes les 2 à environ 60 km du lac de Myvatn. La cascade de Selfoss est divisée en plusieurs chutes d’eau. Elle n’est pas très haute mais elle est impressionnante par sa forme. Elle se situe en amont de Dettifoss. A pied, environ 10 min de marche les séparent. Dettifoss, elle, est une cascade de 44 mètres de haut. Elle est la plus puissante d’Europe, avec un débit d’environ 200 m3/s. Et je peux vous dire que ça mouille ! Cape de pluie obligatoire en été car on peut s’approcher tout près ! 


My Travel Background : 2 jours autour du lac Myvatn en Islande - Cascade de Dettifoss et Selfoss
La cascade de Dettifoss

My Travel Background : 2 jours autour du lac Myvatn en Islande - Cascade de Dettifoss et Selfoss
La cascade de Selfoss


Le cratère de Hverfjall

Nous décidons ensuite de gravir le cratère du volcan Hverfjall. L’ascension, un peu physique, est accessible “facilement” à tous.(Si vous avez des bâtons de marche, prenez-les ;) Vous pouvez faire le tour du cratère mais cela prend un peu de temps ! Ce cratère est apparu il y a 2 500 ans suite à une éruption du Krafla. Le cône mesure environ 250 mètres de haut et 200 mètres de profondeur pour 1 200 mètres de diamètre. Une fois en haut, le panorama sur le lac et les montagnes environnantes est magnifique ! On aperçoit au loin au milieu du lac les pseudo-cratères. 

My Travel Background : 2 jours autour du lac Myvatn en Islande - Cratère Hverfjall



Les formations de lave de Dimmuborgir

Nous continuons notre tour du lac par les formations de lave de Dimmuborgir. Son nom, signifiant « châteaux sombres », vient des formations de lave en forme de colonnes. Elles sont dues aux échappements de vapeur d’eau qui ont refroidi la lave lors de leur remontée dans le lac, provoquant des formations en colonnes. Il existe plusieurs chemins pour se promener au milieu des colonnes de Dimmuborgir. Je vous conseille de prendre le chemin le “plus difficile”. Il est facile d’accès, en fait, et il permet de passer tout près des colonnes de lave et d’observer les formes étranges qu’elles ont parfois ! 

My Travel Background : 2 jours autour du lac Myvatn en Islande - Formations de lave de Dimmuborgir

My Travel Background : 2 jours autour du lac Myvatn en Islande - Formations de lave de Dimmuborgir
Les formations ont toutes des formes différentes. 

My Travel Background : 2 jours autour du lac Myvatn en Islande - Formations de lave de Dimmuborgir
Parfois même, on croise des grottes. 



Les pseudo-cratères

Les pseudo-cratères sont des formations ressemblant à un cratère volcanique, mais dépourvues de cheminée volcanique. Ils sont en fait créés par des explosions de vapeur qui ont lieu lorsqu’une coulée de lave entre en contact avec de l’eau. Ces cratères sont énormes ! Ça doit être vraiment impressionnant de les voir se former ! 

My Travel Background : 2 jours autour du lac Myvatn en Islande - Pseudo-cratères

My Travel Background : 2 jours autour du lac Myvatn en Islande - Pseudo-cratères
Vue sur les pseudo-cratères depuis le haut du cratère du volcan Hverfjall.

My Travel Background : 2 jours autour du lac Myvatn en Islande - Pseudo-cratères



Le site géothermique de Namafjall / Hverarond

Voilà sans doute l’une de nos visites les plus impressionnantes ! Ici, on se rend vraiment compte de l’activité de la Terre. De sa puissance. Elle bouillonne sous nos pieds, laissant échapper sa chaleur au travers de cheminées. Vraiment époustouflant !
Namafjall est une petite montagne faisant partie du système volcanique du Krafla. A proximité se trouve le site d’Hverarond. Il présente des sources chaudes, des fumerolles et des mares de boue très actives. L’eau souterraine réchauffée par la chambre magmatique du Krafla remonte du sous-sol chargée de minéraux et de gaz volcaniques qui se libèrent en arrivant à la surface. Les températures avoisinent les 80°/100°. La couleur jaune fluo et l’odeur d’œuf pourri sont caractéristiques du sulfure d’hydrogène. A ne pas respirer trop longtemps ! 

My Travel Background : 2 jours autour du lac Myvatn en Islande - Site géothermique de Namajfall / Hverarond

My Travel Background : 2 jours autour du lac Myvatn en Islande - Site géothermique de Namajfall / Hverarond

My Travel Background : 2 jours autour du lac Myvatn en Islande - Site géothermique de Namajfall / Hverarond
Les mares de boues bouillonnantes du site : impressionnant !

My Travel Background : 2 jours autour du lac Myvatn en Islande - Site géothermique de Namajfall / Hverarond
Une "cocotte-minute"



Le site de Leirhnjujur et des coulées de lave encore fumantes

Le Leirhnjukur est un volcan actif, lui aussi dans le système volcanique du Krafla. C’est un lieu hydrothermal avec également des fumerolles et des mares de boue. S’il est moins impressionnant que Namafjall / Hverarond, le site n’en est pas moins intéressant ! Il est, tout d’abord, beaucoup moins touristique, ce qui permet de se promener tranquillement sur les coulées de lave du Krafla. On peut observer la différence de couleur entre les 2 principales coulées de lave. La plus ancienne date de 6 600 ans, la plus récente de 2 000 ans… Et par endroit, la lave refroidie (en surface) laisse s’échapper des fumerolles : attention, c’est très chaud ! 

My Travel Background : 2 jours autour du lac Myvatn en Islande - Site de Leirhnjujur

My Travel Background : 2 jours autour du lac Myvatn en Islande - Site de Leirhnjujur, coulée de lave

My Travel Background : 2 jours autour du lac Myvatn en Islande - Site de Leirhnjujur, coulée de lave
La différence de couleur entre deux coulées de lave : la plus ancienne (la plus claire) date de 6 600 ans, la plus récente (la plus foncée) de 2 000 ans…

Le cratère de Viti

Juste à côté du site de Leirhnjujur se trouve Viti. C’est un cratère situé dans un autre cratère ! Le lac a été formé en 1875 lors d’une éruption majeure de l’Askja. Après un timide réveil en 1961, Viti est désormais plutôt calme. A la différence de celui de Hverfjall, son fond est rempli d’eau turquoise, offrant de magnifiques photos ! 

My Travel Background : 2 jours autour du lac Myvatn en Islande - Cratère de Viti


Relaxation dans les eaux chaudes

Le Myvatn Nature Bath se situe au Nord du lac. C’est le cousin du célèbre Blue Lagoon : plus petit mais moins touristique. On s’y baigne dans des eaux chaudes, puisées à 2 500 mètres de profondeur… rien que ça ! Nous ne l’avons pas testé car nous avions déjà réservé notre baignade dans le Blue Lagoon

My Travel Background : 2 jours autour du lac Myvatn en Islande - Myvatn Nature Bath

Comme je vous le disais en introduction, le lac Myvatn offre une richesse incroyable de lieux géothermiques. La première centrale géothermique du pays y a d’ailleurs été construite en 1969. Lors de nos 2 jours autour du lac, j’ai pris pleinement conscience de l’activité de la Terre. On a tendance à oublier cela lorsque l’on est dans notre quotidien. Mais la Terre bouge, respire, vit et rien de mieux qu’un tour en Islande pour s’en rendre compte ! 

Nous reprenons la voiture pour continuer notre Road Trip dans le Nord du pays, à la découverte des légendes et histoires islandaises et d'autres lieux extraordinaires ! 






PINT IT !


My Travel Background : 2 jours autour du lac Myvatn en Islande

ISLANDE : en route vers LES FJORDS DE L'EST

My Travel Background : Islande, en route vers les fjords de l'Est

Difficile de voir terres plus sauvages que les fjords de l’Est de l’Islande. Peu de touristes y vont et pourtant, les lieux sont magnifiques. Si calmes, si reposants, si simples. La nature y règne en maître, mêlant mer et monts dans un duo parfait. La côte est découpée en fjords profonds, séparés par d’imposantes montagnes. Par-ci et par-là, au détour de la route sinueuse, vous croiserez de petits villages aux maisons colorées. Ils semblent presque perdus, irréels. Seulement 5% de la population vit dans les fjords de l’Est. C’est la partie la plus ancienne de l’île, et l'activité volcanique y est faible. Pour continuer ma petite leçon d’islandais (la première leçon est par ici), “Fjördur” signifie “fjord” ;) 


My Travel Background : Islande, en route vers les fjords de l'Est

My Travel Background : Islande, en route vers les fjords de l'Est
La route, découpée au cœur des falaises

Nous sommes partis de Höfn et nous avons dormi au fond d’un fjord, dans la charmante petite ville de Seydisfjordur. Comptez environ 400km pour le parcours que je vous propose. Attention, certaines routes dans les fjords de l’Est sont uniquement ouvertes aux 4x4, comme la route menant au petit village de Brekkuporp, dans le fjord Mjoifjördur. 


DJUPIVOGUR

Notre premier arrêt est le charmant petit village de Djupivogur (352 habitants en 2011). Autour du petit port et de ses anciens quais en bois, vous pourrez admirer d’anciennes maisons et des séchoirs à poissons. Avant l’instauration d’un monopole danois sur le commerce, Djupivogur était un comptoir hanséatique, comme d’autres villes du Nord de l’Europe. Au loin, vous apercevrez d'imposantes montagnes, des cascades et des torrents se jetant dans la mer. 


My Travel Background : Islande, en route vers les fjords de l'Est - Djupivogur

My Travel Background : Islande, en route vers les fjords de l'Est - Djupivogur
Les maisons typiques du bout du monde

My Travel Background : Islande, en route vers les fjords de l'Est - Djupivogur



BREIDDALSVIK

Deuxième arrêt et deuxième petit village (139 habitants en 2011). Breiddalsvik se trouve à l’entrée de larges vallées intérieures, entourée par des montagnes pouvant atteindre 1 000 mètres. 


My Travel Background : Islande, en route vers les fjords de l'Est - Breiddalsvik
Rencontre avec les rennes le long de la route

My Travel Background : Islande, en route vers les fjords de l'Est - Breiddalsvik



STODVARFÖRDUR

Nous découvrons ensuite le charmant village de Stodvarfjördur (203 habitants en 2011). Le petit port semble perdu au milieu de l’immensité du fjord, et les coques colorées des bateaux contrastent parfaitement avec le bleu sombre de la mer. A découvrir aussi, l'église Kirkjubær, construite en métal ondulé, où l’on peut passer la nuit ! L’église a en effet été transformée en "auberge de jeunesse" (je ne sais pas s’il est encore possible d’y dormir au moment où j’écris cet article). 


My Travel Background : Islande, en route vers les fjords de l'Est - Stodvarfjordur

My Travel Background : Islande, en route vers les fjords de l'Est - Stodvarfjordur

My Travel Background : Islande, en route vers les fjords de l'Est - Stodvarfjordur
La vue sur le fjord depuis l'église



FASKRUDSFJÖRDUR 

Le petit village était autrefois une des principales bases des pêcheurs français lorsque ceux-ci pêchaient au large des fjords de l’Est, et ce jusqu'en 1914. Entre 4 000 et 5 000 Français y venaient chaque hiver. Le village garde des traces de cette activité, et certains noms de rues sont écrits dans les deux langues.


My Travel Background : Islande, en route vers les fjords de l'Est - Faskrudsfjordur



BREKKUPORP ET LE FJORD MJOIFJÖRDUR

Comme je vous le disais en introduction de cet article, certaines routes sont réservées uniquement aux 4x4. C’est le cas de la route pour rejoindre le plus petit village d’Islande (24 habitants) : Brekkuporp. Il se situe dans le fjord Mjoifjördur. 


My Travel Background : Islande, en route vers les fjords de l'Est - Brekkuporp et le fjord Mjoifjordur
La route pour accéder au fjord Mjoifjördur

My Travel Background : Islande, en route vers les fjords de l'Est - Brekkuporp et le fjord Mjoifjordur

Il ne faisait pas très beau ce jour-là, la visibilité était quasi nulle au moment de passer le col. Nous étions dans les nuages. La route est sinueuse et pentue (inutile de vous préciser que certaines personnes dans la voiture n'étaient pas très rassurées! ^^). Une fois le col passé, la visibilité revient et là… la vue est folle ! En contre-plongée, on peut apercevoir le fjord de Mjoifjördur, si étroit entre deux montagnes imposantes. Avant d’arriver dans le petit village, nous croisons grand nombre de cascades et de petits lacs. Je me répète, mais le paysage est incroyable ! Lorsque nous arrivons à Brekkuporp, nous avons réellement l’impression d’être seuls au monde. C’est, encore une fois, le calme qui me surprend. 


My Travel Background : Islande, en route vers les fjords de l'Est - Brekkuporp et le fjord Mjoifjordur
Ambiance du bout du monde

My Travel Background : Islande, en route vers les fjords de l'Est - Brekkuporp et le fjord Mjoifjordur

My Travel Background : Islande, en route vers les fjords de l'Est - Brekkuporp et le fjord Mjoifjordur



EGILSSTADIRr

Nous voilà de retour à la civilisation. Egilsstardir est la principale ville du lieu, avec environ 2 200 habitants. Lorsque l’on arrive dans la ville, on regrette déjà le calme et l’authenticité des fjords. La ville n’est pas particulièrement belle, elle sert surtout de base de ravitaillement pour les villages à l’entour. Egilsstadir se trouve au bord du lac Lögurinn, 30 km de long, qui est connu pour être le cousin islandais du Loch Ness. Et je pense d’ailleurs l’avoir vu au loin ! 


My Travel Background : Islande, en route vers les fjords de l'Est - Egilsstadir
Est-ce le Loch Ness au milieu du lac ?!

SEYDISFJÖRDUR

Dernier arrêt de la journée à Seydisfjördur, une charmante ville située dans le fjord de même nom, long de 16 km. Nous y avons passé la nuit, dans un hôtel aménagé dans d’anciens entrepôts, tout au bord des eaux du fjord. C’est un des plus jolis villages côtiers d’Islande, avec son charmant petit port et ses maisons en bois colorées. L’activité à Seydisfjördur est encore importante aujourd'hui, notamment avec la pêche, mais aussi avec l’arrivée de car-ferries venant d’Ecosse et du Danemark. En quittant Seydisfjördur, faites un arrêt à mi-côte pour admirer le point de vue sur le fjord ! 


My Travel Background : Islande, en route vers les fjords de l'Est - Seydisfjordur

My Travel Background : Islande, en route vers les fjords de l'Est - Seydisfjordur

My Travel Background : Islande, en route vers les fjords de l'Est - Seydisfjordur

Notre voyage se poursuit vers le lac Myvatn (160 km). Nous roulons à travers plaines et montagnes, champs de lave et rivières glaciaires. Si vous faites le même trajet, n’oubliez surtout pas de faire le plein d’essence à Egilsstadir !


My Travel Background : Islande, en route vers les fjords de l'Est - Seydisfjordur




PINT IT !


My Travel Background : Islande, en route vers les fjords de l'Est

Le SUD DE L'ISLANDE, de Vik à Höfn

My Travel Background : le sud de l'Islande, de Vik à Höfn


Le Sud de l'Islande est encore bien différent des paysages que l’on a traversés depuis le début de notre Road Trip. Entre les champs de lave, les glaciers, les icebergs, les plages de sable noir, les impressionnantes cascades, les falaises, les volcans... le paysage change constamment, pour notre plus grand plaisir ! La route entre Vik et Höfn est assez longue (270 km), et il n'y a pas grand-chose entre les deux villes. Enfin pas grand-chose...façon de parler ! Parce qu’il y a toujours quelque chose à observer en Islande, et il y a quelques arrêts sympas à faire sur la route vers Höfn ! 



My Travel Background : le sud de l'Islande, de Vik à Höfn - map


LE ROCHER ISOLÉ DE HJÖRLEIFSHÖFDI

Par endroits, le paysage est vraiment lunaire en Islande. Une impression de bout du monde que nous avions déjà ressentie lorsque nous avons découvert l’avion américain écrasé dans le désert islandais. Lorsque l’on quitte Vik, la verdure disparaît peu à peu pour laisser place à un immense désert de sable noir. Au milieu de tout ce sable se trouve Hjörleifshöfdi, un rocher de 110 mètres de hauteur qui ressemble à une île déserte dans cet océan noir. Au XIVe siècle, la mer remontait jusqu'au rocher. Celui-ci est aujourd'hui un paisible sanctuaire pour les oiseaux de mer. 

My Travel Background : le sud de l'Islande, de Vik à Höfn - Hjörleifshöfdi
Photo : http://www.vatebalader.fr/visite-islande-hjorleifshofdi 

LES CAIRNS DE LAUFSKALAVARDA

Situé en bordure de la route n°1, ce monticule de lave est un point de passage indispensable pour tous ceux qui voyagent en Islande. Selon la légende, chaque voyageur qui passait par ici pour la première fois devait ériger un cairn (amas artificiel de pierres) afin que son voyage se déroule bien. Pour que la tradition subsiste, le gouvernement islandais a fait déverser sur le site un chargement de petites pierres de lave. J’adore l’Islande et ses traditions ^^ Le lieu est surprenant, avec une multitude de petits cairns s'élevant tout autour du monticule de lave. 


My Travel Background : le sud de l'Islande, de Vik à Höfn - les cairns de Laufskalavarda

Coordonnées GPS du parking : 63°35’43.81” N, 18°27’49.72” W

My Travel Background : le sud de l'Islande, de Vik à Höfn - les cairns de Laufskalavarda




LE CHAMP DE LAVE RECOUVERT DE MOUSSE DE SKAFTARELLDAHRAUN / ELDHRAUN

Nous continuons notre route vers Höfn. Le paysage se transforme encore une fois, et nous roulons au milieu d’immenses champs de lave à perte de vue. Quelle sensation de liberté procure le fait de rouler au milieu de ce paysage! Notre prochain stop est d’ailleurs pour admirer un champ de lave un peu particulier : Skaftarelldahraun. Situé en bordure de la route n°1, lui aussi, ce champ de lave est recouvert de mousse. La coulée de lave est née de l’éruption du Laki en 1783. Il s’agirait d’une des plus grandes au monde (565 km²). La mousse prend une teinte plutôt grise par temps sec et une magnifique couleur verte après la pluie. 


My Travel Background : le sud de l'Islande, de Vik à Höfn - Les champs de lave de Skaftarelldahraun / Eldhraum
Coordonnées GPS du parking : 63°38’11.92” N, 18°25’43.56” W

My Travel Background : le sud de l'Islande, de Vik à Höfn - Les champs de lave de Skaftarelldahraun / Eldhraum

My Travel Background : le sud de l'Islande, de Vik à Höfn - Les champs de lave de Skaftarelldahraun / Eldhraum

ATTENTION : ne marchez pas trop sur la mousse pour ne pas l'abîmer. L’écosystème est fragile, et la mousse s’enfonce sous nos pas.


LE CANYON DE FJADRARGLJUFUR

Il faut s’éloigner de la route n°1 d’environ 10 km pour découvrir le Fjadrargljufur. La route n’est ni bonne ni mauvaise, il faut tout de fois être prudent. Mais le lieu en vaut largement la chandelle ! Ce canyon de 2 km et profond de 100 mètres par endroits est traversé par la rivière Fjadra. C’est, paraît-il, l’un des plus beaux canyons d’Islande. Je valide totalement ! Je me souviens encore de ces profondes gorges, étroites et sinueuses, de la couleur verte si particulière de l’herbe qui coiffe les gorges, et du turquoise des cascades. Un endroit FÉÉRIQUE. Un petit sentier aménagé vous permet de longer les gorges sur les 2 km. 


My Travel Background : le sud de l'Islande, de Vik à Höfn - Le canyon de Fjadrargljufur
Coordonnées GPS du parking : 63°46’15.87” N, 18°10’19.4” W

My Travel Background : le sud de l'Islande, de Vik à Höfn - Le canyon de Fjadrargljufur

ATTENTION : ici aussi, restez sur le sentier pour ne pas abîmer la nature ;)



LA VILLE DE HÖFN

La petite ville de Höfn, qui signifie “port” en islandais, est isolée tout au bout d’une langue de terre, tel un îlot de civilisation perdue, loin des autres communautés. La ville compte 2 000 habitants. Elle n’est reliée au réseau routier islandais que depuis 1974 grâce à la route n°1. C’est une étape indispensable pour faire quelques courses et pour trouver de l’essence ! La ville est aussi intéressante pour sa colonie de phoques et ses grandes randonnées. Et vous pouvez y déguster la spécialité de la ville : la langoustine. 


My Travel Background : le sud de l'Islande, de Vik à Höfn - Höfn

My Travel Background : le sud de l'Islande, de Vik à Höfn - Höfn



BON À SAVOIR CONCERNANT NOS HÔTELS : dans le Sud de l'Islande, il n'y a pas beaucoup de logements. Nous avons donc passé une nuit dans un Airbnb à Hvolsvöllur pour découvrir les alentours : les cascades de Seljalandsfoss, Gljufrabui et Skogafoss, Vik et Dyrholaey et l’avion écrasé dans le désert islandais. Nous avons ensuite pris la route vers Höfn, où nous avons séjourné au Heinaberg Guesthouse à Flatey. Nous avons ensuite passé 3 nuits pour pouvoir découvrir les alentours : les glaciers Heinabergsjökull, Fjallsarlon et Jökulsarlon, le Parc National du Skaftafell et le Skafftafellsjökull et la ville de Höfn






PINT IT !


My Travel Background : le sud de l'Islande, de Vik à Höfn - Le canyon de Fjadrargljufur