Escale à TALLINN, la perle de la MER BALTIQUE

My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique
Vue sur Tallinn en arrivant depuis le ferry (depuis Helsinki en Finlande)
Tallinn, la capitale de l’Estonie, est souvent surnommée “La perle de la Baltique”. Eh bien je peux vous dire que ce surnom, elle ne l’a pas volé ! La ville est incroyable. C’est un joli méli-mélo d’architecture médiévale et moderne. Dans le centre-ville, le cœur médiéval de Tallinn, on a l’impression d’être transporté des années en arrière. Tout est très bien conservé, et les maisons sont sublimes. J’ai découvert Tallinn l’hiver, durant mon road trip en pays scandinaves, et je trouve que la neige et le froid ajoutent encore plus de magie à cette ville. Je vous conseille vraiment de visiter cette ville, elle a tant à offrir !

D'un point de vue géographique, la capitale estonienne est située au bord de la Mer Baltique, dans le Golfe de Finlande. Elle se situe à 2 heures en bateau d’Helsinki, la capitale de la Finlande. Rien de plus simple pour venir, c’est d’ailleurs par ce moyen de transport que nous sommes arrivés (je vous explique tout cela en fin d’article). Tallinn est entrée dans l’Union Européenne en 2004, du coup, vous n’aurez pas de problème de conversion d'argent puisque l’Estonie a l’Euro (et pour les collectionneurs comme moi, vous pourrez compléter votre collection avec des pièces d’Estonie, mais aussi de Lettonie et de Lituanie). 


My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique
La place principale et l'Hôtel de Ville

Un peu d’histoire
Aux IXe et Xe siècles, Tallinn était une place de commerce très importante, connue jusqu'en Scandinavie et en Russie. Elle figurait déjà dans le Livre de Roger, un atlas du monde compilé en Sicile en 1154. En 1219, la ville est envahie par les Danois, et le nom de Tallinn apparaît, formé par la contraction de Taani linn « ville danoise ». Durant le Moyen Âge, le commerce permet à la ville d’être riche et prospère. Tallinn est membre de la Hanse, et elle est notamment au centre du commerce du sel. En 1346, la ville est achetée par l'ordre des chevaliers Teutoniques et connaît une forte immigration allemande. Elle passe ensuite sous la domination suédoise en 1561, puis russe en 1710. Tallinn devient peu après la capitale du gouvernement d'Estonie. La ville a été intensivement bombardée par l'aviation soviétique durant la Seconde Guerre mondiale, mais, heureusement, une grande partie de la vieille ville médiévale n’a pas été touchée. De 1944 et jusqu'en 1991, l’Estonie fait partie de l’URSS sous le nom de République socialiste soviétique d'Estonie. Si vous sortez un peu du centre historique de Tallinn, vous remarquerez des bâtiments à l’allure soviétique : cela est dû à la vague de constructions des années 1970, qui précède le déroulement à Tallinn des régates à la voile des Jeux olympiques de Moscou.


My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique
Les incroyables façades des maisons de Tallinn

Vous trouverez dans cet article mes immanquables pour visiter le centre historique de Tallinn, mais je vous conseille surtout de vous perdre dans le dédale des ruelles étroites vieilles de plusieurs siècles. 


1. LA VILLE BASSE

Comme je vous l’expliquais au début de cet article, Tallinn est l’une des villes médiévales les mieux conservées d'Europe. Vous pouvez y admirer des remparts et des tours ainsi que de nombreuses églises et bâtisses médiévales. Au centre de la ville basse se trouve la place de l’Hôtel de Ville, qui est absolument sublime. L'Hôtel de Ville, parfait exemple de style gothique, date du XIVe siècle. Prenez le temps d’observer les détails sur les façades des différentes maisons, levez les yeux, observez : chaque maison a sa couleur et son style propre. Et si, par chance, une porte est ouverte, jetez un coup d’œil à l’intérieur ! 


My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique
La place principale et l'Hôtel de Ville

My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique
Les jolies rues de Tallinn

My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique
L'arrière de l'Hôtel de Ville

My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique
Ambiance médiévale dans les rues de Tallinn


2. LE PASSAGE SAINTE-CATHERINE


Le passage Sainte-Catherine est l’une des ruelles les plus pittoresques de Tallinn. Il relie les rues Vene et Müürivahe. Il passe derrière l’ancienne église Sainte-Catherine, et vous pouvez d’ailleurs observer des pierres tombales sur le mur. Ce passage abrite la Guilde de Sainte-Catherine, une collection de boutiques d’artisanat où les artistes créent selon les techniques traditionnelles des verreries, chapeaux, céramiques, bijoux…


My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique - Passage Ste Catherine
Le passage Sainte-Catherine


3. LES REMPARTS DE TALLINN


La vieille ville est entourée de remparts. Durant votre visite, vous les découvrirez petit à petit. Encore une fois, le mieux est de se perdre à Tallinn ;) 


My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique - Les remparts de Tallinn
Les remparts de Tallinn - La porte Viru Gate

My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique - Les remparts de Tallinn
Les remparts de Tallinn sous la neige



4. LA MAISON DES TÊTES NOIRES

L’une des maisons les plus impressionnantes de Tallinn est l'ancien quartier général de la Guilde des Têtes noires. Situé au 26 de la rue Pikk, ce bâtiment appartient à la Guilde depuis 1517. Le bâtiment actuel, lui, date de la fin du XVIe. Au cours du XVIIe siècle, le bâtiment devient un important lieu social, avec des concerts, des bals et des réceptions pour des invités prestigieux.

    -  La façade est décorée par des sculptures et des pierres de taille. 
    -  Au-dessus de l'entrée principale et de sa riche décoration, vous pouvez observer les armoiries de la Guilde des Têtes noires. 
    -  Entre le premier et le deuxième étage se trouvent les armoiries de la Ligue hanséatique.
    -  Au niveau suivant, les Têtes noires sont représentées comme des cavaliers
    -  Au sommet de la façade se trouve le Christ.

Et que dire de cette sublime porte, une des plus belles de la ville ? Elle date des années 1640. 


My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique - La maison des têtes Noires
La façade de la Maison des Têtes Noires

My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique - La maison des têtes Noires
La porte de la Maison des Têtes Noires



5. TOOMPEA, LA VILLE HAUTE

La deuxième partie de la ville médiévale se situe un petit peu en hauteur. Toompea surplombe la ville de 20 à 30 mètres, le sommet forme un petit plateau rectangulaire d'environ 400 mètres sur 250. Depuis toujours, cette partie fortifiée est le siège du pouvoir. Le château de Toompea, avec sa façade rose bonbon, trône dans la ville haute et domine toute la cité. C'est le siège du Parlement estonien. 


My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique - Château de Toompea
Le château de Toompea, dans la ville haute

Du côté sud du château, vous observerez la tour Pikk Hermann, haute de 46 mètres. C’est un symbole national essentiel : chaque jour, au lever du soleil, le drapeau estonien est hissé au sommet de la tour au son de l’hymne national.

Promenez-vous dans les rues de Toompea et profitez des belles maisons. Vous croiserez aussi de nombreuses ambassades, comme celle de la France, de Finlande, des Pays-Bas...


My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique - Toompea
Les maisons du quartier de Toompea

My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique - Toompea
Maison verte à Toompea


Infos pratiques : le château est ouvert du lundi au vendredi, de 10 heures à 16 heures sur inscriptions (maria.laatspera@riigikogu.ee ou kaido.tee@riigikogu.ee )


6. LA CATHÉDRALE ALEXANDRE NEVSKY


Attention ! Préparez-vous : la Cathédrale orthodoxe Alexandre Nevski est absolument sublime ! On dirait un gros gâteau à la crème saupoudrée de sucre glace. Non ?

La Cathédrale Alexandre Nevsky est la plus importante de Tallinn. Elle a été bâtie entre 1895 et 1900 lorsque l’Estonie faisait partie de l’empire Russe, dans le cadre de la politique de russification forcée de l'Estonie. L’église est dédiée au prince de Novgorod, Alexandre Nevski. Elle dépend de l'Église orthodoxe estonienne. N’hésitez pas à y entrer. 


My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique - Cathedrale Orthodoxe Alexander Nevsky
L'incroyable Cathédrale Alexander Nevsky

My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique - Cathedrale Orthodoxe Alexander Nevsky
La façade de la Cathédrale Alexander Nevsky

My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique - Cathedrale Orthodoxe Alexander Nevsky
Zoom sur les détails de la Cathédrale Orthodoxe



7. LES PLUS BELLES VUES SUR LA VILLE


La colline de Toompea offre aussi de très jolies vues sur Tallinn : 
    -  la vue depuis la plateforme Piiskopi (59°26’13.94’’N - 24°44’15.42’’E)
    -  la vue depuis la plateforme Kohtuoysa, avec le célèbre “The Time We Had.” (59°26’15.83’’N - 24°44’31.94’’E)
    -  la vue depuis la plateforme Patkuli (59°26’18.89’’N - 24°44’27.66’’E)


My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique - Vue sur Tallinn depuis Toompea
L'une des églises de Toompea, près de la depuis la plateforme Piiskopi 

My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique - Vue sur Tallinn depuis Toompea
"The Times we had." et la vue sur la ville base depuis la plateforme Kohtuoysa

My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique - Vue sur Tallinn depuis Toompea
Vue depuis la plateforme Kohtuoysa

My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique - Vue sur Tallinn depuis Toompea
Vue depuis la plateforme Patkuli



8. LES PORTES DE TALLINN


Impossible de passer à côté des portes des maisons de Tallinn ! Elles sont toutes plus belles les unes que les autres ! D'ailleurs, les artisans de la ville en ont fait leurs fonds de commerce : tablettes de chocolat, sacs, tasses, magnets, tissus…Vous en trouverez de très belles notamment rue Pikk, rue Uus, Rue Viru, rue Vana Turg…


My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique - Les portes de Tallinn
Les magnifiques portes des maisons de Tallinn : ouvrez bien les yeux !



9. LE LINNAHALL

Si vous voulez observer un peu l’architecture soviétique, je vous conseille de vous rendre au Linnahall. Ce massif bâtiment a été bâti en 1980 pour accueillir les épreuves de voile des Jeux olympiques d'été de Moscou. L'Estonie faisait alors partie de l'URSS sous le nom de République socialiste soviétique d'Estonie.


My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique - Le Linnahall
Le Linnahall : architecture soviétique

My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique - Le Linnahall
Le Linnahall sous la neige



INFOS PRATIQUES :


VENIR À TALLINN : nous sommes venus en bateau depuis Helsinki, la capitale de la Finlande. La traversée dure 2 heures environ et ce jour-là, nous avons eu le droit à un magnifique lever de soleil sur la mer Baltique gelée… un sublime moment qui restera à jamais gravé dans ma mémoire. D'ailleurs, la mer est souvent gelée tous les hivers dans le Golfe de Finlande, vous pouvez donc vivre la même expérience si vous allez visiter Tallinn en hiver (nous y étions fin février-début mars). 


My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique - Naviguer sur la Mer Baltique gelée
Sur le pont du ferry, en route vers Tallinn

My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique - Naviguer sur la Mer Baltique gelée
Lever de soleil sur la Mer Baltique gelée... quel souvenir !

Vous pouvez acheter les billets en avance en ligne sur le site Direct Ferries (vous pouvez réserver longtemps à l'avance sans problème). Il y a différentes catégories de billets, nous avons pris les moins chers. Nous avions choisi un départ tôt le matin (départ d’Helsinki à 7h30) et un retour assez tard (départ de Tallinn à 19h30). 

HÉBERGEMENT : nous n’avons pas séjourné à Tallinn, puisque nous sommes venus seulement durant une journée, depuis Helsinki. 

TRANSPORTS : côté transport, si vous souhaitez visiter uniquement le centre-ville, tout se fait facilement à pied. Nous avons marché 18 km à travers la ville. Si vous arrivez depuis le port, il vous faudra environ 15 min pour rejoindre les remparts du centre-ville.  


My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique - Les jolies maisons de Tallinn
Les maisons si colorées de Tallinn... sublimes !

BUDGET : voici une idée de budget pour 1 journée à Tallinn + 1 nuit à Helsinki + traversée en ferry Helsinki/Tallinn :


My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique - Budget pour une journée



Pint it !


Et si vous épingliez cet article pour le garder bien au chaud, et le retrouvez plus facilement ? Je suis moi aussi une grande fan de Pinterest pour préparer mes voyages !

My Travel Background : Escale à Tallinn en Estonie, la perle de la Mer Baltique

Comment s'habiller l'hiver en Laponie ? Ma valise "SPÉCIAL GRAND FROID"

My travel Background : Comment s'habiller l'hiver en Laponie ? Ma valise "Special Grand Froid"
Dans les forêts boréales de Rovaniemi, Laponie

Comment s’habiller en Laponie en hiver ? C’est la question que je me suis posée en préparant ma valise pour la Laponie l’année dernière. Pour profiter pleinement de la beauté des paysages et de toutes les activités, il est important d’être bien équipé pour ne pas avoir froid. N’ayez pas peur du froid, si vous êtes bien équipé et informé, pas de doute, vous vivrez un séjour incroyable et inoubliable. Oui, la Laponie a ce pouvoir (d'ailleurs, si vous voulez en savoir plus sur ce voyage, l'itinéraire de mon road trip se trouve ici).

1er enseignement : -15°, ce n’est pas si terrible !
Je m’explique : un -15° en Laponie est beaucoup plus supportable qu’un -5° en France. Pourquoi ? Car le froid est sec. En France, nous avons un froid humide, ce qui le rend difficile à supporter. Bon, j’avoue que quand le vent souffle, il fait tout de suite plus froid, mais si on est bien habillé, pas de problème ! Nous n’avons pas eu froid une seule fois du séjour car nous avions prévu les vêtements adéquats ! Et comme je suis une fille sympa, je vous donne tous mes conseils dans la suite de l’article ! 


My travel Background : Comment s'habiller l'hiver en Laponie ? Ma valise "Special Grand Froid" - Laponie
Dans les forêts boréales de Rovaniemi, Laponie

2ème enseignement : surtout pas de coton
S’il y a une chose à retenir, c’est celle-ci : en Laponie, et de manière générale dans tous les pays de « grand froid », on bannit le coton de sa garde-robe ! Pourquoi ? Parce qu’un t-shirt en coton gère mal la transpiration. Lorsque vous transpirez, votre t-shirt en coton tout mouillé va se transformer en t-shirt gelé, vous serez trempé et vous aurez super froid ! Pour éviter cela, on ne porte que des vêtements techniques adaptés et on privilégie la laine.


My travel Background : Comment s'habiller l'hiver en Laponie ? Ma valise "Special Grand Froid" - Laponie
Chez le Père Noël à Rovaniemi, en Laponie

3ème enseignement : du plus moulant au plus large 
Le secret pour ne pas avoir froid, c’est de superposer les couches de vêtements, du plus moulant au plus large. C’est valable pour le haut et le bas du corps, mais aussi pour les mains et les pieds ! Ce n’est pas parce que vous mettrez les vêtements les plus épais possibles que vous aurez plus chaud (et en plus, ça évitera que vous vous transformiez en bonhomme Michelin ^^) Il faut impérativement que la chaleur du corps puisse rester mais que l’air puisse bien circuler entre les couches. On appelle cela la technique des 3 couches avec superposition.


VOS VÊTEMENTS POUR LE HAUT DU CORPS


1ère couche : votre seconde peau
Prenez des sous-vêtements techniques et respirant à manches longues style Damart. Ils permettent de retenir la chaleur et de repousser l’humidité vers l’extérieur. Sans mentir, c’est la couche la plus importante de toutes. Elle est indispensable pour le grand froid. 

Lorsque vous choisissez vos sous-vêtements techniques, lisez bien l’étiquette : ils ne doivent pas contenir de coton. Les vêtements en laine sont les meilleurs, mais on trouve aujourd'hui d’autres types de matières intéressantes. Personnellement, j’ai acheté divers sous-vêtements techniques chez Décathlon et j’en suis ravie. Le rapport qualité/prix est imbattable et je n’ai pas eu froid du tout. Voici la composition : 92.00% Polyester, 8.00% Elasthanne et voici la référence : Wed'ze Freshwarm 

My travel Background : Comment s'habiller l'hiver en Laponie ? Ma valise "Special Grand Froid" - Laponie
Sortie en motoneige sur la rivière gelée à Rovaniemi, en Laponie

2ème couche : de la chaleur
Ensuite, vous devez mettre une couche une peu plus épaisse, type polaire et/ou une doudoune en plume. Je mets et/ou car en fonction de votre 3ème couche (= votre manteau) ou de la température extérieure, vous aurez peut-être besoin des deux. Un gilet en laine peut aussi faire l’affaire. 

J’ai acheté mes secondes couches chez Décathlon (promis, je n’ai pas d’actions chez eux, mais je trouve leurs produits tout simplement parfaits et avec un bon rapport qualité/prix). J’ai pris différents types de polaire, gilet et voici les références : 
    -  Polaire : Quechua forclaz 50
    -  Gilet : Quechua sh100 u Warm 

3ème couche : de l’imperméabilité
Enfin, la 3ème et dernière couche est votre manteau. Il est important notamment en cas de vent ou de pluie pour rester bien au chaud. Du coup, vous l’aurez compris, il doit être imperméable. Un manteau de ski peut suffire en Laponie, c’est ce que j’avais en plus de ma polaire et une doudoune en plume. Mes parents, eux, avaient un vrai manteau bien chaud, acheté chez Décathlon. 


Note : En février, je pars en Norvège, au Svalbard, où les températures vont être très très basses. Du coup, je vais emprunter le manteau de ma maman pour avoir un peu plus chaud, car j’ai un peu peur de ne pas avoir assez chaud avec mon combo doudoune de plume + manteau de ski.
My travel Background : Comment s'habiller l'hiver en Laponie ? Ma valise "Special Grand Froid" - Laponie
Nuage de vapeur sur la rivière gelée à Rovaniemi, en Laponie




VOS VÊTEMENTS POUR LE BAS DU CORPS

Pour le bas du corps, c’est le même principe et la même technique des couches superposées.

Sous-vêtement thermique et pantalon de ski :
Mettez une première couche de sous-vêtements thermiques à longues jambes, ce n’est pas très sexy car c'est moulant, mais au moins ça tient chaud ! Cette couche vous protégera du froid et isolera la chaleur de votre corps. Par-dessus vous mettez un pantalon ample type pantalon de ski ou pantalon en polaire en fonction de la température. 

Personnellement, en Laponie je n’ai porté que le combo sous-vêtements thermiques + pantalon de ski lors des promenades en ville ou dans la forêt. Pendant les activités (motoneige, chien de traîneaux…), des combinaisons intégrales nous ont été prêtées. En-dessous, je gardais mon sous-vêtement thermique avec un fin pantalon en polaire, toujours de chez Décathlon : Wed'ze Freshwarm 

Concernant le jean, je vous le déconseille totalement ! Cette manière n’est absolument pas adaptée au froid : il colle à la peau et devient dur, et ce n’est pas agréable. Vous pouvez le mettre pour l’avion ou pour le soir à l’hôtel, mais c’est tout.


My travel Background : Comment s'habiller l'hiver en Laponie ? Ma valise "Special Grand Froid" - Luxembourg
Cascade gelée au Luxembourg

Double paire de chaussettes :
On oublie les chaussettes de sport, les tennis, les mini socquettes, ou bien les chaussettes en coton ! On choisit des chaussettes en laine, fines, épaisses et techniques. Choisissez 2 paires de chaussettes : une fine et une plus épaisse. L’important est d’avoir le sang qui circule dans le pied et de pouvoir rentrer dans ses bottes ! 

Concernant les chaussettes, j’ai fait des infidélités à Décathlon (oui oui, ça arrive…). Tout simplement parce que j’ai des mollets assez musclés et que les chaussettes chez Décathlon me serrent un peu trop, et ce n’est pas agréable. J’ai donc fait le tour de plusieurs magasins, cherchant LA paire de chaussettes parfaite, avec le plus de laine possible et surtout sans coton. Et voici ce que j’ai trouvé le mieux :
   -  Chaussettes fines : H&M, duo de chaussettes en laine
       -  Composition : Acrylique 57%; Laine 14%; Viscose 14%; Polyamide 13%; Élasthanne 1%; Fibre métallisée 1%
       -  Référence : duo de chaussettes en laine  
    -  Chaussettes épaisses : Primark (oui, vous avez bien lu). Ils ont une gamme de chaussettes thermiques épaisses en hiver qui est juste parfaite pour le froid et pour les forts mollets ! Si vous n’avez pas de Primark à portée de main, Nature & Découverte en fait des semblables :
        -  Composition : 91% acrylique, 5% nylon, 3% polyester, 1% élastane 
        -  Référence : Chaussettes heat holder 

Des bottes de neige imperméables
Enfin, restent les bottes de neige. Et ce n’est pas un achat à prendre à la légère. Elles doivent être montantes, pour éviter que la neige ne rentre dans vos pieds, mais également conçues pour le grand froid. Chez Décathlon, il existe différentes paires de bottes conçues pour différentes températures (regardez bien les étiquettes). Pensez à les prendre plus grandes que votre pointure habituelle (n’oubliez pas que vous allez mettre des chaussettes épaisses dedans), et elles doivent également avoir une semelle en caoutchouc et être imperméables. 

J’ai acheté les miennes chez Décathlon, mais il existe d’autres marques qui font des modèles un peu plus adaptés (tout dépend de votre budget et de votre utilisation). Pour un court séjour, mes bottes Décathlon conviennent, mais si vous y restez plus longtemps, je vous conseille d’investir vraiment dans des bonnes chaussures. Je suis partie avec 2 paires de chaussures :
    -  Des bottes de neige : Quechua sh500 X-Warm 
    -  Des chaussures de neige plus basses pour la ville : Quechua sh500 X-Warm mid

My travel Background : Comment s'habiller l'hiver en Laponie ? Ma valise "Special Grand Froid" - Islande
Les icebergs du Jökulsárlón en Islance



ET POUR LE RESTE DU CORPS


N’oubliez pas le reste du corps : vos mains, votre tête et votre visage doivent être protégés pour ne pas souffrir du froid. 

Double paire de gants pour une double protection
Le mieux est de ne pas prendre de gants, mais des moufles. Les moufles permettent à l’air de passer entre vos doigts, et si vous avez froid, vous pouvez serrer les doigts à l'intérieur de la moufle pour avoir plus chaud. Une bonne paire de moufles peut suffire, mais personnellement j’avais :
    -  une paire de gants en polaire, Décathlon : Quechua trek 100 polaire 
    -  une paire de moufles, Décathlon : Wed'ze slide 300

J’avais également acheté une paire de moufles en laine avant mon départ, au cas où. Elle m’a surtout servi en ville. Les gants en polaire vont vous permettre de sortir un petit peu les doigts des moufles (pour faire des photos par exemple), sans avoir les doigts gelés en 5 secondes. 

Bonnet, chapka et cagoule seront vos meilleurs amis
Vous le saviez ? C’est par la tête que l’on perd le plus de chaleur ! Alors sortez toujours couvert ! Un bonnet en laine, une chapka, une cagoule polaire ou la capuche de votre manteau, ayez toujours quelque chose avec vous pour vous couvrir la tête. 

Pour ma part, je suis partie avec un peu de tout. La chapka m’a servi surtout pour le soir et le repas dans l’hôtel de glace. Sous le bonnet en laine, j’ai parfois ajouté un petit bonnet en polaire pour avoir bien chaud aux oreilles. La cagoule en polaire a été très utile pour certaines activités, comme la sortie en motoneige et le soir pour observer les aurores boréales. L’avantage de la cagoule est qu’elle protège également le nez du froid, et si, comme moi, vous êtes sensible à ce niveau-là, vous en aurez besoin. Le froid a tendance à assécher l’intérieur du nez et ça fait très mal. Je couvre donc régulièrement mon nez avec ma cagoule ou une écharpe. 
    -  Cagoule en polaire, Décathlon : Wed'ze cagoule polaire 
    -  Bonnet en laine : achat sur place
    -  Bonnet en polaire, Décathlon : B'Twin firstheat 
    -  Chapka : H&M (modèle de 2009)


My travel Background : Comment s'habiller l'hiver en Laponie ? Ma valise "Special Grand Froid" - Islande
Glacier en Islande

Echarpes et/ou tour de cou vous seront indispensables
Enfin, dernier élément du look : l’écharpe ou le tour de cou. Pour ma part, je préfère le tour du cou en polaire car il permet de ne pas avoir d'épaisseur au niveau du cou lorsque le manteau est complètement fermé. Vous pouvez aussi ajouter une écharpe à l’extérieur du manteau pour bien fermer le col. 
    -  Tour de cou polaire, Décathlon : B'Twin velo 100


QUE METTRE DANS LA TROUSSE DE TOILETTE "SPÉCIAL GRAND FROID" ?


Ne négligez pas votre trousse de toilette (même les hommes !)
Dans votre trousse toilette, il est important d’avoir une bonne crème hydratante. Pour la nuit, vous pouvez mettre n’importe laquelle mais pour le jour, il faut faire attention. Si comme moi vous avez la peau sèche et que vous devez mettre de la crème jour et nuit, il va vous falloir une crème spéciale pour le jour, c’est-à-dire une crème sans eau. Je m’explique : vous le savez, l’eau gèle avec le froid. Eh bien sur votre visage, c’est la même chose. Votre peau va tirer, se craqueler et des crevasses peuvent apparaître. De manière générale, je vous déconseille tout ce qui est à base d’eau sur votre visage et d’éviter tout maquillage.

My Travel Background : comment s'habiller l'hiver en Laponie ? Ma valise "Spécial Grand Froid" - Les crèmes spécial grand froid
Les crèmes parfaites pour le Grand Froid


Alors je suis donc partie à la recherche de la crème de jour parfaite. Je ne sais plus combien d’étiquettes j’ai pu regarder ! Pour résumer : 
    -  le beurre de karité est une bonne option pour le corps (mains, cou). J’ai pris ceux de chez Body Shop.
    -  pour les lèvres, toujours un stick au beurre de karité, vous en trouverez facilement sans eau. J’ai pris celui de chez l’Occitane.
    -  pour le visage, j’ai décidé de faire confiance à La véritable crème de Laponie de chez Polaar. Elle contient un peu d’eau mais je n’ai lu que du bien à son sujet. Résultat : aucun souci avec le froid et une peau bien hydratée.
    -  je ne pars jamais sans ma crème Avent Cicalfate réparatrice, que j’appelle ma « magic cream ». Elle permet de cicatriser rapidement et répare les petits bobos.



POUR RÉSUMER, DANS MA VALISE :

My travel Background : Comment s'habiller l'hiver en Laponie ? Ma valise "Special Grand Froid" - Liste pour la valise
Que mettre dans sa valise ?

Pour les plus aventuriers, vous pouvez emporter avec vous une lampe de poche, un couteau mais si vos activités sont encadrées, le guide aura tout avec lui. La lampe frontale peut être utile pour les promenades de nuit. 


Pensez à bien protéger votre appareil photo 
Vous pouvez le mettre dans un sac en plastique ou dans une protection spéciale pour votre appareil photo. Votre réflexe n’aime pas trop les écarts de température. Le mieux est de le laisser hors de son sac durant toute la journée (si vous le pouvez) et de le mettre à l’intérieur de votre sac quand vous entrez dans un endroit chaud. Éviter de le sortir trop rapidement de votre sac et laissez-le reprendre progressivement sa température afin d’éviter la buée. Je vous conseille de faire de même pour tout votre matériel électronique (téléphone, iPad, ordinateur…) La GoPro, avec son caisson étanche, est un peu mieux protégée. 

J’espère que cet article répond à vos questions ! Si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à m'envoyer un petit mail à helloemilie@mytravelbackground.com (les commentaires ne fonctionnent toujours pas).


Pint it !


Et si vous épingliez cet article pour le garder bien au chaud, et le retrouvez plus facilement ? Je suis moi aussi une grande fan de Pinterest pour préparer mes voyages !

My travel Background : Comment s'habiller l'hiver en Laponie ? Ma valise "Special Grand Froid"
Dans les forêts boréales de Rovaniemi, Laponie

1 jour pour visiter BELGRADE, la capitale de la SERBIE

My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie
La Cathédrale Saint-Sava
La Serbie, c’est un pays que je ne pensais pas visiter un jour. Lorsque j’entendais parler de Belgrade, il était question de combats, de bombes, d’affrontements... Dans ma tête de petite fille, c’était un pays lointain, inaccessible. Et puis en regardant le parcours pour mon road trip avec Interrail, je me suis aperçue que j'avais l'occasion de passer par Belgrade et la Serbie. J’ai décidé de mettre de côté mon imaginaire de petite fille et d’aller à la rencontre de cet endroit (qui n’est plus en guerre aujourd'hui !) J’ai découvert un pays beaucoup moins touristique que les autres de mon voyage, mais avec des habitants très attachants, avec une histoire mouvementée dont la capitale porte encore les traces. Je n’ai passé qu’une journée à Belgrade mais j’ai vraiment apprécié chaque instant. Comme quoi, il faut parfois savoir passer au-delà des préjugés et aller sur place se faire sa propre opinion !


My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie
Bâtiment dans le centre-ville de Belgrade

Un petit peu d’histoire
Belgrade est l'une des plus anciennes cités d'Europe, avec une histoire qui s’étend sur plus de 7 000 ans. Sa position stratégique au cœur de l’Europe a fait son bonheur et son malheur : selon les historiens, la ville a été détruite entre 28 et 33 fois, et elle a été conquise par 40 armées ! Elle a été romaine, byzantine, hongroise, serbe, ottomane puis capitale de la Serbie, officiellement indépendante en 1878. Le nom slave Beograd, qui signifie « ville blanche », apparaît pour la première fois en 878, dans une épître envoyée par le pape Jean VIII au prince Boris Ier de Bulgarie.


My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie
Bâtiment dans le centre-ville de Belgrade

Vous vous demandez ce qui est à visiter à Belgrade ? Je vous conseille de flâner dans son centre-ville au gré de vos envies. Vous trouverez dans cet article quelques monuments emblématiques à ne pas louper.


La Cathédrale de Saint Sava


Un peu excentrée, la Cathédrale de Saint Sava vaut le détour ! Bien que inachevée, je vous conseille quand même de faire le détour : elle est vraiment impressionnante et les parties terminées sont incroyablement belles ! C’est la première fois que je rentrais dans une église orthodoxe de cette taille et j’ai vraiment été impressionnée ! Il faut dire que cette église, dédiée à Saint Sava, fondateur de l'Eglise orthodoxe serbe, est la 2ème plus grande du monde !


My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie - Cathédrale Saint-Sava
La Cathédrale Saint-Sava

My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie - Cathédrale Saint-Sava
La Cathédrale Saint-Sava

My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie - Cathédrale Saint-Sava
La Cathédrale Saint-Sava

Sa construction a débuté en 1939. Elle est voulue pour être une réplique de l’église Sainte-Sophie d’Istanbul. Si elle n’est pas encore terminée aujourd'hui c’est parce que les travaux ont été interrompus durant l’occupation nazie de la Yougoslavie en 1941 puis par Tito lorsqu'il était à la tête de la Yougoslavie. Le chantier n’a repris qu’en 2001. L’église est ouverte même pendant les travaux. J’ai eu la chance de pouvoir visiter la crypte et je vous assure que les photos ci-dessous ne rendent pas justice au lieu : c’est absolument magnifique !


My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie - A l'intérieur de la Cathédrale Saint-Sava
L'intérieur en construction de la Cathédrale Saint-Sava

My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie - La crypte de la Cathédrale Saint-Sava
Tout est en or à l'intérieur de la crypte <3

My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie - La crypte de la Cathédrale Saint-Sava
A l'intérieur de la crypte


Le centre-ville de Belgrade


Comme je le disais en introduction, le mieux pour visiter Belgrade est de se perdre dans les rues du centre-ville. Vous y croiserez différents styles architecturaux qui se côtoient dans un mélange un peu inattendu. Voici néanmoins quelques monuments à ne pas louper. 


L’église Saint Mark


L'église Saint-Marc de Belgrade est une église orthodoxe serbe. Elle a été construite de 1931 à 1940. Elle offre une architecture serbo-byzantine très caractéristique avec ses dômes et ses arcades. Prenez le temps d'y entrer pour observer de l'intérieur la hauteur de cette église. 


My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie - L'église Saint Mark
L'église Saint Mark // L'intérieur de l'église Saint Mark


La maison des syndicats 


Achevée en 1955 et construite durant l'époque de la République fédérative socialiste de Yougoslavie, la maison des syndicats est caractéristique de l'architecture soviétique de l'époque de Tito. 

L’édifice doit son nom aux « syndicats des travailleurs » qui occupaient le bâtiment. Aujourd'hui, la maison des syndicats abrite des salles de cinéma. Des concerts et des séminaires y sont organisés. 


My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie - La maison des syndicats
La maison des syndicats

Juste à côté, vous pouvez voir le Musée d’Histoire de Serbie, ainsi que le bâtiment de l’Assemblée Nationale et l’Administration municipale


My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie - Le Musée d'Histoire de Serbie
L'entrée du Musée d'Histoire de Serbie


Hotel Moskva - L’Hôtel de Moscou


Cet hôtel, construit en 1906, est l’un des plus anciens de Serbie. Il a ouvert ses portes en 1908 et il a été inauguré par le roi de Serbie Pierre I. Son nom « Hôtel de Moscou » lui vient du fait que sa construction a pu être réalisée grâce à des capitaux russes. Pendant un temps siège du Comité olympique de Serbie, puis d’une banque, il a été, durant la Seconde Guerre mondiale, le quartier général de la Gestapo. Il a été l’un des derniers bâtiments de Belgrade à être libéré à la fin de la guerre, en 1944. Il est devenu ensuite un lieu de rencontre privilégié pour l'élite culturelle de la nouvelle République fédérale socialiste de Yougoslavie. 


My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie - L'Hôtel de Moscou
La façade de l'Hôtel de Moscou


Trg republike - La place de la République 


La Place de la République se trouve en plein centre de Belgrade. De nombreux styles architecturaux se côtoient tout autour de la place. J’ai d’ailleurs trouvé cela un peu déroutant au début. Certains bâtiments ont été endommagés lors du bombardement de Belgrade par les Nazis en 1941. Après la Seconde Guerre mondiale, la place, devenue Place de la République, a servi un temps de cimetière pour les soldats de l'Armée rouge tués au cours de la libération de la capitale en 1944 (je vous rassure, leurs corps ont été déplacés depuis). 


My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie - La place de la République
La place de la République

My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie - La place de la République
La place de la République

My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie - La place de la République
Le Théâtre National de Belgrade et la statue de Michel III Ibrenovic

Sur la place, remarquez le Théâtre National de Belgrade ainsi que la statue de Michel III Obrenović, prince de Serbie de 1839 à 1842 puis de 1860 à 1868. 


Knez Mihailova - La rue du Prince Michel 


La Ulica Knez Mihailova ou rue du Prince Michel est la principale rue piétonne de Belgrade. Elle est située à l'emplacement de l'ancien centre de la ville romaine de Singidunum. À l'époque de l'Empire ottoman, ce secteur était constitué de rues tortueuses, avec des jardins, des fontaines et des mosquées. En 1867, elle a été entièrement reconstruite et elle a pris l'aspect qu’elle a aujourd'hui. C’est la principale rue commerçante de Belgrade, et je vous conseille de la remonter pour vous rendre au parc Kalermegdan.


My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie - Knez Mihailova, rue du Prince Michel
Fontaine et beaux bâtiments

My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie - Knez Mihailova, rue du Prince Michel
La rue du Prince Michel


Le parc Kalermegdan et la forteresse de Belgrade


Le parc Kalermegdan et la forteresse de Belgrade, située dans le parc, sont des incontournables si vous venez visiter la ville. 

Le parc Kalemegdan est le plus grand parc de Belgrade. Depuis celui-ci, vous aurez une très belle vue sur la Save et le Danube (eh oui, encore une ville traversée par le Danube, comme Budapest, Bratislava ou Vienne) ainsi que sur les hauts immeubles de Novi Belgrade. 


My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie - La forteresse de Belgrade dans le parc Kalermegdan
Entrée de la forteresse de Belgrade

My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie - La forteresse de Belgrade dans le parc Kalermegdan
La forteresse de Belgrade

On trouve dans le parc la forteresse de Belgrade ainsi que des musées, des monuments, des attractions pour les enfants, et un grand nombre de terrains de sport. L'aménagement du parc a commencé en 1867 et les premières plantations ont été effectuées entre 1873 et 1875. Il est donc vraiment très ancien ! Je vous conseille de visiter le Musée Militaire, qui est très bien fait et qui vous offrira un beau résumé de l’Histoire de la Serbie et de Belgrade. 


My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie - La forteresse de Belgrade dans le parc Kalermegdan
Dans les douves de la forteresse

Infos pratiques : le musée est ouvert de 10h à 17h du mardi ou dimanche, il est fermé le lundi. Il se trouve dans l'enceinte de la forteresse. L’entrée coûte 200rd, soit environ 1,70€. 

L'actuelle ville s'est développée autour de la forteresse de Belgrade : construite au début du Ier siècle avec des murs en terre, elle est devenue un château byzantin du VIe au XIIe siècle, puis la capitale du Despotat de Serbie du XIIIe au XVe siècle puis elle a été occupée par les Autrichiens aux XVIIe au XVIIIe siècle. 
La forteresse est constituée de deux parties :
    -  la forteresse haute, située sur un plateau, qui comprend l'ancien castrum romain et le château du despote byzantin 
    -  la forteresse basse, qui comprend les ruines du palais du roi Milutin de Serbie.


My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie - Le parc Kalermegdan
Point de vue depuis le parc Kalermegdan

En été, l’ambiance y est super agréable. Nombreux sont les habitants à venir se promener ici. J’ai été surprise par la douceur de vivre du lieu. 


Les traces de l’histoire


Comme je vous le disais en introduction, Belgrade a été bombardée par l’OTAN en 1999. Plusieurs endroits dans la ville portent encore les traces de cette période et un fragment d’une des bombes est exposé au Musée Militaire. 

Parmi les sites bombardés se trouvaient plusieurs ministères, l’immeuble de la Radio Television de Serbie (RTS), plusieurs hôpitaux, l’hôtel Jugoslavija, la tour Ušće, l’émetteur de télévision du mont Avala, ainsi que l’ambassade de Chine.

Dans le centre de la ville, vous pouvez observer deux édifices :
    -  le bâtiment de l'État-major des forces armées de Serbie-et-Monténégro et du ministère de la Défense, qui se trouve au croisement des rues Nemanjina et Kneza Milosa (44.805583 - 20.461292)
    -  les locaux de la Radio Television de Serbie (RTS) qui se trouvent au bout de la rue Aberdareva (44.811184 - 20.470264), juste derrière l’église Saint-Mark et à côté des locaux actuels de la Radio Television of Serbia.


My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie - Bombardements OTAN
Anciens bâtiments de l'Etat-major des forces armées

My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie - Bombardements OTAN
Bâtiment portant des traces d'impacts // Anciens locaux de la Radio Television de Serbie


INFOS PRATIQUES :


HÉBERGEMENT : j’ai séjourné à la Vila Senjak B&B. Bien qu’un peu éloigné du centre, ce Bed and Breakfast est très agréable (avec piscine) et les hôtes sont adorables et de bon conseil. Quoiqu'un peu long, le chemin vers le centre-ville se fait relativement bien à pied. Mais vous pouvez prendre le bus facilement pour rejoindre le centre-ville ;)


My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie - Le Danube depuis le parc Kalermegdan
Vue sur le Danube depuis le parc Kalermegdan

TRANSPORTS : côté transports, j’ai utilisé le tram de la gare à mon hôtel (je n’ai rien payé, nous n’avons pas réussi à nous comprendre avec le chauffeur ! Je pense que j’avais un trop gros billet et qu’il ne pouvait pas me rendre la monnaie). Et sinon, j’ai pris le bus 1 fois du centre-ville vers mon hôtel pour rentrer le soir. Le ticket m’a coûté 45rd soit 0,45€ et il est à acheter directement dans le bus. 

BUDGET : voici une idée de budget pour 1 journée + 1 nuit à Belgrade (je me suis fait plaisir sur le repas, mais vous pouvez manger pour moins cher).



My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie - Budget




Pint it !



Et si vous épingliez cet article pour le garder bien au chaud, et le retrouvez plus facilement ? Je suis moi aussi une grande fan de Pinterest pour préparer mes voyages !


My Travel Background : 1 jour pour visiter Belgrade, la capitale de la Serbie