Au revoir, Paris.

My Travel Background : au revoir Paris - Tour Eiffel

5 ans, 5 mois et 5 jours.
Une page se tourne, Paris, il est temps de te dire au revoir.
Mais avant cela, j’ai des choses à te dire.

Il est vrai que je suis venue te retrouver pour de mauvaises raisons, un peu forcée, pas vraiment convaincue. Alors c’est sûr, tu m’as aidée à réaliser de belles choses durant ces 5 années, tu m’as fait grandir. Mais malgré tout, je crois que je n’ai pas réussi à trouver ma place et à t’apprécier à ta juste valeur. Et que veux-tu, l’appel de la Lorraine, ma terre natale, est plus fort que tout. Ne sois pas fâchée. Même si c’est mon choix, j’ai le cœur lourd aujourd'hui de te quitter et je ne réalise pas encore tout à fait en écrivant ces lignes.

Des épreuves, on en a traversé toutes les deux, main dans la main. Ces 5 années n’ont pas été un long fleuve tranquille, des barrières se sont dressées sur notre chemin. Certaines personnes sont entrées dans notre vie, nous ont fait du mal, puis sont reparties. Mais heureusement, d’autres sont arrivées, les bras remplis d’amitié et d’amour.

Ne sois pas jalouse de la Lorraine Paris, on le savait depuis le début que ça ne durerait qu’un moment toi et moi. Je t’avais toujours dit que je voulais vivre près de la mer. Pour l’instant, je vais vivre près de ma mère (ahah).

Paris, je crois que je t’ai surtout aimé les week-ends et en août, finalement quand le stress se calme et que le rythme métro-boulot-dodo s’atténue. J’ai aimé ces pique-niques l’été sur les bords de Seine, j’ai aimé ces promenades main dans la main sur les Grands Boulevards, j’ai aimé quand, couverte de neige, tu nous offres des moments magiques, j’ai aimé ces dernières soirées à boire un verre de champagne en terrasse. J’ai aimé ces verres entre amis, ces brunchs, ces soirées. J’ai aimé aussi tes décorations de Noël, tes monuments sublimes et tes vues sur la Tour Eiffel. Mais je n’ai pas aimé tes espaces verts toujours pleins, le prix de tes loyers qui exigent des sacrifices au quotidien, j’ai été triste pour toi quand tu as été défiguré par des individus sans scrupule, qui ne savent pas manifester ou faire la fête sans casser. Je n’ai pas aimé la vie à 1000 à l’heure que tu nous fais mener, chacun dans notre bulle à ne pas faire attention les uns aux autres. J’étouffe ici. Et tu le savais dès le départ, cette vie n’est pas faite pour moi.

Il est l’heure, le camion de déménagement m’attend en bas de mon immeuble. Paris, je te quitte. Ça y est ! Mais ce n’est pas vraiment un adieu (comment te dire adieu ?), c’est plutôt un au revoir. Tu resteras toujours dans mon cœur.

5 ans, 5 mois et 5 jours.
Une page se tourne, Paris, il est temps de te dire au revoir.


My Travel Background : au revoir Paris - Notre-Dame
2014 : me voilà de retour à tes côtés après 5 ans loin de toi.

My Travel Background : au revoir Paris - Tour Eiffel
2015 : fluctuat nec mergitur. Une année marquée par la douleur et l’incompréhension mais ensemble, on a fait face, on a appris à être plus forts.

My Travel Background : au revoir Paris - Tour Eiffel rooftop onepoint
2016 : une année marquée par de mauvaises rencontres, mais aussi par le début de nouveaux challenges depuis le plus beau de tes rooftops !

My Travel Background : au revoir Paris - La defense
2017 : une année compliquée professionnellement, mais heureusement, les missions se suivent et ne se ressemblent pas !

My Travel Background : au revoir Paris - La defense sous la neige
2018 : Paris, tu n’es jamais aussi belle que sous la neige.

My Travel Background : au revoir Paris - Versailles
2019 : le départ approche et je profite jusqu'au bout de tes merveilles !

My Travel Background : au revoir Paris - Tour Eiffel, ballon generalis
5 ans, 5 mois, 5 jours. Au revoir, Paris.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire