Cartes postales d'Ukraine



L’Ukraine, cet ancien pays soviétique auquel on ne pense pas forcément, est un pays qui mérite vraiment le détour. Bordé par la mer Noire, la Russie, la Biélorussie, la Pologne, la Slovaquie, la Hongrie, la Roumanie, la Moldavie et la Transnistrie, ce pays est le 2ème plus grand d’Europe par sa superficie. 

Un peu d’histoire...
L'Ukraine est le foyer du premier État slave, fondé par des Scandinaves : la Rous' de Kiev, l’un des plus puissants d’Europe au Xe et XIe siècles. Durant le XIVe siècle, toute l’Ukraine du Nord-Ouest passe sous l’autorité de la Pologne-Lituanie, et Kiev est annexée en 1362. Le clivage entre le Nord-Ouest (orthodoxe, influence polonaise et lituanienne) et le Sud-Est (soumis aux Tatars et aux Ottomans, puis colonisé par l'Empire russe) est toujours bien présent aujourd’hui en Ukraine : le Nord-Ouest est plutôt pro-européen et se méfie de l'influence russe, tandis que le Sud-Est est plutôt pro-russes et se méfie de l'influence occidentale. 

De 1917 à 1920, l'Ukraine est brièvement indépendante. En décembre 1922, l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques (URSS) naît du traité qui réunit la RSFSR (actuelle Russie), la Biélorussie, l'Ukraine et la Transcaucasie (actuellement la Géorgie, l'Arménie et l'Azerbaïdjan). 

En 1941, l'Ukraine est envahie par les armées allemandes. Au départ, ils sont accueillis comme des libérateurs, mais très vite, le vent tourne et l’armée allemande rencontre une forte résistance. En 1944, l’Armée rouge libère la plus grande partie de l’Ukraine. En 1954, la péninsule de Crimée est transférée à la République soviétique socialiste d'Ukraine. Après une longue période soviétique, l’Ukraine devient indépendante en 1991. En décembre de la même année, l’URSS est disloquée. 

La révolution orange éclate en 2004 suite au résultat du deuxième tour de l'élection présidentielle, que de nombreux Ukrainiens perçoivent comme truqué. Plus d'un demi-million de manifestants se retrouve à Kiev et à travers le pays pendant une quinzaine de jours. Le résultat immédiat de la révolution orange est l'annulation par la Cour suprême du scrutin et l'organisation d'un nouveau vote. D'un point de vue géopolitique, la révolution orange marque un rapprochement de l'Ukraine avec l'OTAN et avec l'Union européenne.


En 2014, la Crimée proclame son indépendance, puis, à la suite d'un référendum, est rattachée à la Russie. Ce référendum et le rattachement qui a suivi ont été condamnés par l'Ukraine et une large part de la communauté internationale. Une guerre civile éclate, entraînant plus de dix mille morts. Cette annexion de la Crimée par la Russie n’est pas reconnue par l'Assemblée générale des Nations unies.

L’Ukraine est l’un des membres fondateurs de l'ONU (1945). En raison de son rôle dans la victoire sur le nazisme, le pays obtient une place distincte de l'URSS. 


L’Ukraine devient mon 46e pays visité !


FICHE D'IDENTITÉ DE L’UKRAINE

•    Capitale : Kiev
•    Superficie : 603 628km² (46e par sa superficie)
•    Langue officielle : ukrainien (on y parle le russe aussi)
•    Monnaie : la Hryvnia (UAH)


KIEV EN 2020

Cathédrale et monastère Sainte Sophie

Voici déjà un moment que j’avais envie de découvrir l’Ukraine. Les photos des cathédrales orthodoxes m’ont fait rêver bien longtemps. Il a fallu attendre d’avoir mon tout nouveau passeport pour pouvoir m’y rendre. Je savais d’avance que j’allais me régaler avec les monuments mais j’étais loin de m’imaginer toute la beauté de la ville. Avec ses façades art-nouveau colorées, Kiev est une véritable belle surprise ! C’est agréable de s’y promener, la ville est vraiment charmante, et aucun problème d’insécurité. Le métro dessert une grande partie de la ville. Le “centre-ville” n’est pas trop grand, et tout est facilement accessible à pied. J’ai adoré ce long week-end passé à Kiev. Nous avons eu la chance d’arriver juste à temps (nous sommes arrivés un jeudi et l’Ukraine fermait ses frontières aux Français le vendredi à cause du coronavirus) et nous sommes repartis un lundi et l’Ukraine fermait son espace aérienne le mardi… ouf ! Malgré cette période de coronavirus, nous avons pu profiter pleinement de la ville, seuls quelques musées étaient fermés le lundi matin. 

ZONE D’EXCLUSION DE TCHERNOBYL EN 2020 

Entrée de l'ancien Hôtel de Ville de Prypiat

Tchernobyl n’est qu’à 2 heures en voiture de Kiev. Nous avons pris un tour organisé pour la journée. Les consignes pour passer les checkpoints sont très strictes et vous ne pouvez pas vous y rendre seul (je vous en reparle très bientôt dans un article dédié). Pourquoi Tchernobyl? Tout simplement parce qu’il me semblait important de m’y rendre. Important tout d’abord pour comprendre ce qui s’est passé dans cette zone et essayer d’imaginer le ressenti des habitants. Important également car cette explosion a marqué à jamais l’histoire mondiale, c’est un peu comme un “devoir de mémoire”. Important aussi de voir à quel point la nature arrive à reprendre ses droits, finalement rapidement. C’était une journée riche en émotion. 


Vous pouvez retrouver tous les articles en lien avec l'Ukraine ci-dessous : 
   - 1 long week-end en Ukraine : itinéraire & infos pratiques
   - Visiter Kiev, la capitale ukrainienne : mon top 10 (à venir)
   - 1 journée dans la zone d'exclusion de Tchernobyl (à venir)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire