ROAD TRIP de 17 jours EN ISLANDE : itinéraire & infos pratiques

05 septembre Emilie Nanty

My Travel Background : Road Trip en Islande, itinéraire et infos pratiques

ITINERAIRE : 17 JOURS DE ROAD TRIP EN ISLANDE


My Travel Background : Road Trip en Islande, itinéraire et infos pratiques / Reykjavik
Vue depuis l'église Hallgrimskirkja de Reykjavik.

JOUR 1 : Reykjavik - 47km
Nous avons choisi de prendre un vol très tôt (vol direct depuis Paris, 3h20) afin de pouvoir profiter d'une journée entière pour visiter la capitale de l'Islande, Reykjavik. Et nous avons de la chance pour notre premier jour, puisque nous sommes accueillis par un grand soleil ! Reykjavik offre un étonnant cocktail, entre modernité, traditions et dolce vita : nous avons beaucoup aimé flâner dans les rues de la capitale. 
Nuit à Reykjavik

JOUR 2 : Þingvellir - 123km
Nous prenons la route en direction du parc de Þingvellir. Entre coulées de lave, failles et chutes d'eau, le parc est l'un des sites les plus majestueux où se mêlent beautés naturelles et intérêt historique. Ici, les failles suivent toutes l'axe du rift où l'écorce terrestre se partage, marquant la séparation entre les plaques tectoniques de l'Europe et de l'Amérique du Nord. Dans l'une d'elles, la faille de Silfra, on peut plonger. Et c'est ce que j'ai fait ! Une expérience incroyable, malgré le froid (l'eau est à 0°). L'eau est transparente, la visibilité est incroyable, on nage là, entre deux plaques tectoniques... Pour finir cette journée, nous nous rendons sur le cratère de Kerið. 
Nuit à Ulfjotsvatn

JOUR 3 : le Cercle d'Or - 215km
Nous commençons la journée par visiter les deux petits villages de pêcheurs de Stokkseyri et Eyrarbakki. Pour le repas, nous nous arrêtons chez Friðheimar pour déguster une incroyable soupe de tomates au milieu des serres chauffées par l'eau des sources chaudes d'Islande. Ici, tout est à base de tomates, même les desserts. Un régal... Puis nous prenons la route du Cercle d'Or pour découvrir Geysir et Gullfoss, deux lieux où la puissance de la nature nous laisse sans voix. Gullfoss est une chute d'eau impressionnante (32m) et le geyser de Strokkur envoie une colonne d'eau à 25/30m de hauteur. 
Nuit à Ulfjotsvatn

JOUR 4 : autour de Skógar - 228km
Au programme : découverte de la ferme traditionnelle à Keldur, la cascade de Seljalandsfoss (on peut passer derrière et prendre sa douche en même temps !), la cascade de Skogafoss, la cascade de Gljúfrabúi et le volcan Eyjafjallajökull (qui est entré en éruption en 2010 et m'avait empêchée de partir plonger en Egypte à l'époque !). Nous terminons cette journée par une grande marche au milieu du Solheimasandur, un désert de sable noir, où nous découvrons la carcasse du DC-3 de l'armée américaine. 
Nuit à Hvolsvöllur


My Travel Background : Road Trip en Islande, itinéraire et infos pratiques / Avion DC3
La carcasse du DC-3 de l'armée américaine, en plein milieu d'un désert de sable noir.

JOUR 5 : de Vík à Flatey - 351km
Ce 5ème jour en Islande débute par les falaises de Dyrhólæy et ses macareux moines. Nous prenons ensuite la route de Vík et la plage de sable noir de Reynisfjara. On aperçoit au loin des rochers qui sortent de l'eau (selon la légende islandaise, il s'agit de trolls pétrifiés !). Et on prend la pose devant les immenses orgues de basalte. Nous traversons le Myrdalssandur (l'un des plus grands déserts de sable noir d'Islande), Laufskalavarda (un lieu où chaque touriste qui y passe construit un petit cairn pour que son voyage se déroule bien) et Eldhraum (un champ de lave recouvert de mousse épaisse). La journée se termine par une petite randonnée dans le canyon de Fjaðrargljùfur, qui offre des paysages à couper le souffle. 
Nuit à Flatey

JOUR 6 : Heinabergsjökull, Höfn et Jökulsárlón - 179km
Nous commençons par le glacier de Heinabersjökull et son lac glaciaire rempli d'icebergs transparents, blancs, bleus et... noirs ! Nous sommes seuls ici, l'endroit est moins connu que le Jökulsárlón. Pour le repas de midi, nous prenons la direction de Höfn, un village réputé pour la langoustine. Nous terminons la journée au bord du Jökulsárlón et ses icebergs (beaucoup plus gros que ceux observés le matin au bord du Heinabersjökull). On entend la glace craquer, on voit les icebergs bouger, se retourner, les mouettes, les macareux et les phoques pêcher, le tout sous une magnifique lumière avant que le soleil "se couche". 
Nuit à Flatey

JOUR 7 : Skaftafell - 235km

Pour le matin, nous avons réservé un tour de bateau pneumatique au bord du Fjallsárlón (moins de monde qu'au Jökulsárlón et tout aussi impressionnant !). L'après-midi est consacrée à une randonnée dans le parc du Skaftafell. Sur le chemin, nous croisons la magnifique cascade de Svartifoss, entourée d'orgues basaltiques. Nous terminons cette randonnée au bord du glacier Skaftafellsjökull.
Nuit à Flatey

JOUR 8 : les Fjords de l'Est - 402km
Ce 8ème jour nous emmène à la découverte des fjords de l'Est. Nous traversons de nombreux petits villages de pécheurs, comme Djúpivogur, Breidalsvik, Stöðvafjördur, Reyðarfjörður et Fáskrúðsfjörður. Nous prenons ensuite une piste autorisée aux 4x4 uniquement pour rejoindre le fjord de Mjóifjörður. Nous gagnons ensuite Seyðisfjöður, un autre petit village de pêcheurs au fond d'un long fjord.
Nuit à  Seyðisfjöður

JOUR 9 : en direction du Nord - 247km
Nous commençons cette journée par quelques courses à Egilsstaðir puis un arrêt autour du lac Lagarfljót. Dans ce lac vit le cousin du Loch Ness ! En route vers le Nord (il n’y a pas de villages ni beaucoup de vie le long de cette route), nous nous arrêtons pour découvrir les cascades de Selfoss et de Dettifoss. Nous rejoignons Ásbyrgi par une route spéciale 4x4. 
Nuit à Gardur

JOUR 10 : Húsavík et le lac Mývatn - 240km 
Nouvelle journée, nouveaux lieux ! Nous commençons par une visite d'Húsavík où nous dégustons un très bon Fish&Chips sur le port. Le reste de la journée est consacrée à la découverte d'une partie du Lac Mývatn : les formations de lave de Dimmuborgir, le cratère du volcan Hverfall, les oiseaux de Höfði et les pseudo-cratères de Skutustadir. 
Nuit à Arnarnes


My Travel Background : Road Trip en Islande, itinéraire et infos pratiques / Hverir Namafjall
L'incroyable site d'Hverir/Namafjall et ses mares de boue en ébullition.

JOUR 11 : autour du lac Mývatn - 285km
Après un arrêt devant la "Chute des dieux", Goðafoss, nous reprenons la route vers le Lac Mývatn. Notre premier arrêt est sur le site d'Hverir/Namafjall où nous découvrons un paysage incroyable : des mares de boue en ébullition, des "cocottes minute" envoyant un panache de vapeur dans l'air, le sol jaune fluo à cause du soufre... Tout autour de nous, la Terre respire. Nous marquons ensuite un court arrêt pour admirer le cratère du volcan Viti et son lac turquoise, puis nous nous préparons pour une randonnée sur le site de Leirhnjukur. Là aussi, la terre a la couleur jaune du soufre et un lac d'eau chaude s'est formé. Mais ce sont surtout les coulées de lave qui sont impressionnantes sur ce site. On distingue facilement la différence entre les coulées de lave de 1724-1729 et de 1975-1984. Par endroit, la lave est encore chaude et fumante. 
Nuit à Arnarnes

JOUR 12 : Dalvík et Akureyri - 129km
Aujourd'hui, nous prenons la mer ! Nous allons à la rencontre des baleines à bosses au large de Dalvík ! Impressionnant ! Petit plus : nous avons pêché nous-mêmes quelques poissons que nous dégustons au barbecue une fois revenus à terre. Ensuite, direction la maison du Père Noël à Jólagarðurinn. Nous passons le reste de la journée à Akureyri, la deuxième plus grande ville d'Islande. 
Nuit à Arnarnes

JOUR 13 : la péninsule de Vatnsnes - 336km
Nous allons faire principalement de la route aujourd'hui, avec quand même quelques arrêts sympa dans la péninsule de Vatnsnes ! Premier arrêt : Glaumbær pour découvrir une ancienne ferme, puis Borgarvirki. Nous ferons le dernier arrêt de la journée à Hvitserkur, où nous avons pu observer (de loin), une grande colonie de phoques, et un rocher aux formes étranges qui semble sorti de la mer. D'après la légende islandaise, il s'agit, ici aussi, d'un troll pétrifié ! 
Nuit à Stadur

JOUR 14 : la péninsule de Snæfellsnes - 318km
Nous nous arrêtons d'abord à Eiríksstaðir pour découvrir une ancienne ferme viking, puis nous prenons la route vers l'Ouest de l'Islande, en direction de la péninsule de Snæfellsnes. 
De nombreux arrêts sont au programme : la très jolie ville de Stykkishólmur et son église moderne, le Mont Helgaljell et ses 3 vœux à réaliser lorsqu'on le gravit pour la première fois, la ferme à requins de Bjarnarhöfn, Grundarfjörður, le Mont Kirkjufell et sa cascade, le parc du Snæfellsjökul, qui apparaît dans le roman de Jules Verne "Voyage au centre de la Terre" comme étant le point d'entrée du centre de la Terre, les petits villages d'Hellnar et d'Anarstapi et le cratère du volcan Bárðarlaug. 
Nuit à Ólafsvík


My Travel Background : Road Trip en Islande, itinéraire et infos pratiques / Mont Kirkjufell
Le Mont Kirkjufell et ses cascades.

JOUR 15 : Hraunfossar et Surtshellir - 323km
Nous commençons cette journée par un arrêt dans le village de Reykholt puis nous découvrons les incroyables cascades de Hraunfossar. Je crois bien avoir trouvé le paradis des cascades ! Celles-ci proviennent toutes de la nappe phréatique et elles s'écoulent au travers de la lave dans de grandes gorges. Nous poursuivons notre journée dans la grotte de Surtshellir. Ce n'est pas vraiment une grotte en fait, il s'agit plutôt d'un tunnel de lave... C'est par ce genre de tunnel que la lave s'écoule lors d'une éruption. 
Nuit à Kjalarnes

JOUR 16 : la péninsule de Reykjanes - 262km
C'est déjà le dernier jour... Notre avion décolle tard dans la nuit, nous avons encore une journée entière pour profiter de l'Islande ! Nous roulons dans la péninsule de Reykjanes, au sud de Reykjavik. Et le programme est chargé : découverte de la centrale thermique de Hellisheidarvirkjun, visite de la petite église de Strandarkirdja, exploration de la région géothermique de Krysuvik/Seltún, baignade dans les eaux chaudes du mythique Blue Lagoon, découverte des eaux chaudes de Gunnuhver et son nuage de vapeur, traversée du pont qui se trouve entre les plaques tectoniques de l'Europe et de l'Amérique du Nord et dernier repas dans le village de pêcheurs de Sansgeeði. 
Nuit à l’aéroport

JOUR 17 : retour à Paris 

Nous décollons très tôt pour rejoindre Paris. Il commence à faire jour. Nous quittons une Islande ensoleillée pour un Paris tout gris ! 



INFOS PRATIQUES AVANT LE DÉPART EN ISLANDE




Les hôtels : il est important de réserver les hôtels le plus tôt possible. En effet, de plus en plus de touristes visitent l’Islande et il n’y a pas beaucoup d‘hôtels par endroit (nous avons réservé début avril pour un voyage fin juillet et de nombreux hôtels étaient déjà complets). Concernant nos logements, nous avons fait un mélange d’hôtels, de guesthouse et de Airbnb. L’avantage des Airbnb et des guesthouse ? On peut cuisiner ! Et vu le budget restaurant en Islande, c’est un point important ! Nous avons réalisé notre voyage en été, et nous avons croisé de nombreux camping-cars ou voiture aménagées pour y dormir. Peut-être une bonne alternative pour économiser et dormir quand même à l’abri par rapport à une toile de tente. 


My Travel Background : Road Trip en Islande, itinéraire et infos pratiques / Louer un 4x4 ou une voiture?
Nous avons loué un 4x4, et nous l'avons nommé Eyja, en hommage au volcan Eyjafjallajökull !

La voiture : nous avons loué la nôtre à côté l'aéroport de Keflavik. Pas besoin de GPS en Islande : une bonne carte et surtout, mon application adorée, maps.me ! Je vous en reparle très bientôt ;) Pas besoin de permis de conduire international, le permis français est suffisant. 

Louer une voiture de tourisme ou un 4x4 ? Je vous conseille vivement de louer un 4x4, même si le prix de la location est plus important. Vous vous sentirez plus en sécurité sur les différentes routes (la route n°1 est entièrement goudronnée, mais toutes les routes ne le sont pas, et certaines ne sont autorisées qu’aux 4x4 d’ailleurs). Côté budget, même combat que pour les hôtels : plus on réserve tôt, plus le budget est bas. Comptez environ 1 200€ pour 15 jours. 

Conduire en Islande : la conduite en Islande est très agréable. Le code de la route est le même qu’en France, il y a très peu de ronds-points et de feux rouges. Pas d’incivilité en Islande, on se gare facilement partout, même en ville. Il est facile de s’arrêter en bord de route pour prendre une petite photo (un coup de feux clignotants et hop ^^). La route n°1 (limitation à 90km/h) est pratique, puisqu’elle permet de faire tout le tour de l’Islande. Il y a suffisamment de pompes à essence pour ne pas se retrouver en manque si l’on suit la route n°1. 

Décalage horaire : -2h par rapport à la France (en été)

Les prises de courant : pas de problème niveau électricité, les prises de courant et le voltage (220V) sont les mêmes qu’en France. 

Quand partir ?  toute l’année ! Tout dépend de ce que vous souhaitez voir et faire. La haute saison touristique est de mi-juin à fin août. En hiver, la nuit est très présente (de 11h à 17h environ), alors qu’en été, il fait jour presque toute la journée (parfait pour visiter plus longtemps !). Niveau température, on ne vient pas en Islande pour avoir chaud, qu’on se le dise ! Le climat est changeant, capricieux et surprenant. Les Islandais se plaisent à dire que si le temps ne vous plaît pas, il suffit d’attendre 5 minutes ! En hiver, les températures oscillent entre 0° et -5° et en été entre 10° et 20°. L’Islande est totalement différente en hiver et en été. En été, toutes les routes et tous les hébergements sont ouverts. C’est la période de la floraison, des oiseaux, des moutons et des chevaux sur le bord des routes… L’hiver, c’est la période des aurores boréales, et il y a peu de touristes. J’ai visité l’Islande en été, et je compte bien revenir quelques jours en hiver pour découvrir l’île sous son manteau de neige. 

Carte d’identité, passeport ou visa ?  Pour les ressortissants européens, pas besoin ni de visa ni de passeport, une carte d’identité suffit puisque l’Islande fait partie de l’espace Schengen. Plus d’informations si vous venez d’un autre pays ici.


My Travel Background : Road Trip en Islande, itinéraire et infos pratiques / La monnaie
Les pièces de monnaie (100, 50, 10, 5 et 1 KR) et les billets (10000, 5000, 1000 et 500 KR) islandais. 

La monnaie : la couronne islandaise. Impossible de la trouver ailleurs qu’en Islande, il faudra donc changer vos euros à l’aéroport, à l’arrivée et au départ (sauf si vous avez tout dépensé ^^).

Dans ma valise : pas facile de préparer sa valise pour partir en Islande, je vous l'accorde !Il faut un peu de tout : des vêtements si il fait froid, des vêtements si il pleut, des vêtements si il fait soleil, des vêtements si il fait chaud… Du maillot de bain au bonnet, en passant par la cape de pluie. Pas évident ! Le plus simple lorsque l’on voyage en Islande, été ou hiver, c’est de multiplier les couches ! De pratiquer la philosophie des mille-feuilles. Comme je suis une fille sympa, je vous ai écrit un article dédié aux vêtements à emporter en Islande ! C'est par ici : 25 idées de vêtements pour voyager en Islande.

Petit conseil avant le départ : regarder des émissions (C’est pas sorcier, par exemple) sur la formation de l’Islande, les volcans, le mouvement des continents et des plaques tectoniques… cela vous aidera à comprendre ce que vous verrez sur place ;) 

L’ISLANDE, UNE TERRE DE FEU ET DE GLACE : UN PEU D'HISTOIRE 


Si l’on connaît l’existence d’une île à « proximité d’une mer de glace » vers -325 av J.C., la première colonisation de l’île n’aura lieu que vers 871. Retour sur l’histoire de la conquête de l’Islande. 

Découverte de l’Islande et colonisation :


      -  Au 8e siècle, des ermites irlandais ont abordé Thulé (le nom alors donné à l’île) et s’y sont installés. La vie d’ermites n’engendrant aucune lignée, cet épisode n’est pas considéré comme une colonisation. 
      -  Au 9e siècle, un navigateur suédois passe l’hiver à l’abri, dans une ville qu’il nommera Husavik. En partant, il oublie un de ses compagnons et 2 esclaves. Mais cet épisode non plus n’est pas considéré comme une colonisation, puisque c’est un peuplement volontaire. 
      -  Quelques années plus tard, un Norvégien tente de s’établir sur l’île. Il y renoncera en voyant des icebergs le long du littoral. Il donnera alors à l’île le nom d’Island (« terre de glace »). 
      -  La véritable colonisation commence en 871 (+/-2 ans) avec l’arrivée des Vikings norvégiens qui chassent les moines irlandais. Les premiers colons habitent là où se trouve l’actuelle ville de Reykjavik. 
      -  Entre 880 et 930, de nombreux Vikings norvégiens sont venus peupler le vaste territoire encore vierge de l’Islande. Etablis en petites colonies, les 25 000 colons s’unissent pour former une République. Ils ont fondé l’Alping en 930, considéré comme le plus vieux parlement du monde. L’Alping, composé des chefs des communautés, se réunit chaque année au bord du lac de Pingvellir pour débattre des lois qui permettent aux clans de vivre en harmonie. En 1000, l’Alping déclare le christianisme comme religion officielle de l’Islande. 

My Travel Background : Road Trip en Islande, itinéraire et infos pratiques / Glacier Jökulsarlon
Les icebergs de Jökulsarlon.


De la dépendance de la Norvège, puis du Danemark à l’indépendance :


      -  Après 200 ans de paix, des guerres entre les différents chefs de clans mettent à mal le pouvoir de l’AlpingEn 1262, le roi de Norvège soumet l’île. 
      -  Après l’Union des Royaumes Scandinaves en 1397, isolée parmi les îles des royaumes scandinaves, l’Islande tombe aux mains des Danois. 
      -  Le Dannemark abolit l’Alping en 1800
      -  Au 19e siècle, les Islandais rêvent d’indépendance. En 1843, l’Alping est rétabli. 
      -  La République d’Islande est proclamée à Pingvellir en 1944
      -  Durant les années 1990-2000, l’Islande signe un Traité de Coopération Economique et de Libre Echange avec l’Union Européenne. 


Aujourd’hui, l’Islande compte 320 000 habitants (chiffre 2013).


BILAN DE CE ROAD TRIP 


My Travel Background : Road Trip en Islande, itinéraire et infos pratiques / Petite église de Vik
La petite église sur la route vers Dyrholaey. 
J’ai aimé :
      -  Les paysages incroyables qu’offre l’Islande où l’on a l’impression d’être seul au monde
      -  Pouvoir s’arrêter quand on veut pour faire des photos
      -  Plonger entre deux plaques tectoniques dans la faille de Silfra (eau à 0°) !
      -  L’accueil des Islandais
      -  La conduite tellement agréable (même si parfois on aurait envie de rouler plus vite !)
      -  Se sentir en sécurité, partout, tout le temps. Je ne me suis jamais sentie aussi bien quelque part !
      -  Voir des baleines à bosses et des macareux moines
      -  Les toilettes gratuites partout (sauf sur les sites touristiques majeurs)
      -  Ne pas payer l’entrée dans les parcs nationaux, les cascades, les lacs… 
      -  Croiser des moutons, des chevaux et des rennes sur le bord de la route
      -  Rouler sur des routes cabossées et recouvrir le 4x4 de boue ^^ 
      -  Le soleil de minuit et ses magnifiques « couchers de soleil »
      -  Prendre une douche de vapeur chaude sous les geysers
      -  Pouvoir observer comment s’est formée la Terre (faille, tunnels et champs de lave, mares de boue bouillante, geysers…)
      -  S’approcher et se promener en bateau au milieu des icebergs
      -  Voir des paysages qui changent chaque jour. L’Islande est incroyablement diversifiée !

J’ai moins aimé :
      -  Le prix des logements qui augmentent chaque année 
      -  Le temps parfois surprenant, mais comme il change rapidement… :) 
      -  Il y a parfois beaucoup de monde dans les lieux touristiques majeurs (surtout dans le Cercle d’Or)


My Travel Background : Road Trip en Islande, itinéraire et infos pratiques
Vue sur le volcan Eyjafjallajökull tout au loin ! Iceland is mine ;) 

Je souhaitais vous poster rapidement l’itinéraire et les infos pratiques sur mon Road Trip en Islande car vous avez été nombreux à me le demander. Les articles plus détaillés arriveront un peu plus tard. Je vous mettrai bien évidemment tous les liens ici et sur mes différents réseaux sociaux : restez connectés :) 

A bientôt !